Lily-Rose Depp refuse de parler du procès de son père

Ne comptez pas sur Lily-Rose Depp pour parler de l’affaire qui oppose son père Johnny et son ex belle-mère Amber Heard. Interrogée par Elle, l’actrice et fille de la star de Pirates des Caraïbes et de Vanessa Paradis a révélé que, à force de grandir sous le feu des projecteurs, elle avait appris à favoriser la discrétion.

« Quand il s’agit de quelque chose de si privé et de si personnel qui, tout d’un coup, ne l’est plus… Je me sens vraiment en droit d’avoir mon jardin secret de pensées », a-t-elle confié.

La jeune femme de 23 ans a aussi fait part de son ras-le-bol d’être considérée en fonction des hommes de son entourage.

« Je pense aussi que je ne suis pas là pour répondre à qui que ce soit, et j’ai l’impression que pendant une grande partie de ma carrière, les gens ont vraiment voulu me définir par les hommes de ma vie, que ce soit les membres de ma famille ou mes petits amis, peu importe. Et je suis vraiment prête à être définie pour les choses que je fais », a expliqué Lily-Rose Depp.

Célébrité dangereuse

Aujourd’hui, la star, qui se fait un prénom au-delà de son illustre nom de famille, fait très attention à se préserver face aux problèmes liés à la célébrité.

« J’ai juste été élevée d’une manière qui m’a appris que la vie privée est quelque chose d’important à protéger (…) Mes parents nous ont protégés, mon frère (Jack) et moi, autant que possible. Je sais que mon enfance n’a pas ressemblé à celle de tout le monde, et que c’est une chose très particulière à gérer », a-t-elle détaillé.

Et si elle sait qu’elle a besoin de se présenter au reste du monde, si elle veut s’exprimer et devenir une actrice reconnue, elle refuse de laisser Hollywood la transformer.

« C’est une sorte d’arme à double tranchant, parce que lorsque vous êtes un artiste, vous faites des choses dans l’espoir qu’elles vont toucher quelqu’un. Mais ça vient aussi avec cette chose où les gens ont l’impression de vous connaître, même si ce n’est pas le cas. Je ne suis pas ici pour me donner au monde et me faire dévorer vivante », a-t-elle conclu. On est prévenus !

Source: Lire L’Article Complet