Lyon: 5 spécialités à découvrir

Découvrez le goût authentique de la capitale de la gastronomie grâce à ses pépites locales, triées sur le volet.

Le sirop de praline, l’élixir rouge

C’est l’une des spécialités de la cité : la fameuse praline. Alors, Frédéric, gérant de l’épicerie Le Sirop de la Rue, dans le Vieux-Lyon, a décidé d’en faire un sirop, rebaptisé avec humour ”Cul Cul La Praline”. ”Ça marche très bien dans un milk-shake, une bière, ou pour agrémenter une salade de fruits, une panna cotta ou un cheesecake”, se réjouit-il. Très concentré, le nectar se consomme quelques gouttes à la fois.

Sirop Cul Cul La Praline, Le Sirop de la Rue, 7,90 € le flacon de 25 cl.

De la bière, oui, mais locale !

Avec sa centaine de brasseries, la région de Lyon adore la bière. Parmi les maisons locales : Demi-Lune, installée à Tassin-la-Demi-Lune, qui fabrique artisanalement près de 600 hectolitres à l’année. Ses bouteilles se vendent un peu partout dans la ville, notamment la ”Lyon Ceylan”, la best-seller. ”C’est une IPA, chargée en houblon, fruitée, avec une amertume prononcée et un petit goût de litchi”, précise Fabrice Grenot, le cofondateur. À déguster pour l’apéritif, avec modération !
Bière Lyon Ceylan, Demi-Lune, 4,50 € la bouteille de 33 cl.

Du cacao en librairie

Il avait l’habitude de cacher ses friandises dans sa bibliothèque quand il était petit. Emmanuel Allasia propose aujourd’hui ses ”chocolats de poche”, emballés comme des livres, dans une couverture artistique et littéraire. Résultat : ses tablettes bio sont aussi bien distribuées dans des épiceries fines que dans des boutiques de décoration et, bien sûr, des librairies. Tout est confectionné à Anse, au nord de Lyon.
Tablette, Le Chocolat de poche, 5,50 € les 80 g.

Une terrine pour l’apéro

À partager sur une planche, avec des cornichons et du pain, les petits pots de terrine de la société Good Bouchons Lyonnais font partie des produits préférés de Bettina, gérante de l’épicerie Au Palais Grillet. ”On peut aussi cuisiner avec: dans une pâte feuilletée ou brisée, cela fait de délicieux feuilletés”, suggère-t-elle.
Terrine, Good Bouchons Lyonnais, 8,50 € le bocal de 180 g.

La rosette, forcément

Cette charcuterie est un indispensable de la ville. Originaire du Beaujolais, la rosette se trouve dans toutes les boucheries et épiceries fines. ”La véritable rosette de Lyon est embossée dans un boyau spécial, puis séchée pendant deux à trois mois. C’est notre saucisson qui se vend le plus”, nous explique-t-on au Sirop de la Rue. Idéal pour un sandwich ou sur une planche à picorer.
Rosette de Lyon, Le Sirop de la Rue, 16,90 € les 500 g.

A lire aussi :

⋙ Visiter Lyon : nos idées d’itinéraires pour découvrir la ville

⋙ Lyon : des recettes de chef revisitées

⋙ Nos meilleures quenelles en 15 recettes

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Délices n°19 octobre-novembre 2021

Source: Lire L’Article Complet