Maladie du foie : surveillez votre tour de taille

Contrôler le volume de son abdomen n’est décidément pas qu’un enjeu esthétique. Une étude à paraître dans la revue Diabetologia alerte sur les liens entre augmentation du tour de taille et risque de lésions hépatiques graves, notamment en cas de diabète.

Restez informée

On savait que le poids en excès autour de la taille peut accroître le risque d’hypertension, de maladies du cœur et de diabète de type 2. Les recherches de l’équipe de la Dre Tiphaine Vidal-Trécan, de l’hôpital Lariboisière, à Paris, ont montré que l’accumulation de graisse autour de la taille peut également augmenter le risque de fibrose hépatique chez les personnes diabétiques de type 2.

La maladie du foie gras non alcoolique

Les chercheurs alertent notamment sur la progression de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD). Cette pathologie, appelée aussi « maladie du foie gras non alcoolique », est caractérisée par une accumulation de graisse dans le foie et peut évoluer vers de graves lésions hépatiques, parfois mortelles. De 15 à 20 % des personnes atteintes de diabète de type 2 en souffrent.

Les travaux ont porté sur 684 patients diabétiques de type 2, âgés en moyenne de 61 ans, à 59 % des hommes, à IMC de 28,7 et tour de taille de 104 cm. 74,5 % des participants présentaient une maladie du foie gras non alcoolique. Les chercheurs ont abouti à la conclusion suivante : un centimètre du tour de taille supplémentaire est associé à une augmentation de 5 % du risque de développer une fibrose avancée chez les personnes diabétiques de type 2. Cette étude s’avère décisive en terme de repère clinique pour le patient comme pour le médecin : surveiller le tour de taille permet désormais de détecter une évolution vers une fibrose avancée.

Source: Lire L’Article Complet