Mauvaise haleine sous le masque ? Les astuces pour y remédier

Avec le masque, on prend conscience de son haleine parfois capricieuse. Un pharmacien isole les causes de l’effluve aggressive, et donne cinq astuces pour y remédier.

Chewing-gums et pastilles à la menthe, tels sont les indispensables de l’haleine fraîche. Ils ne sont pourtant que des cache-misères. Pour une solution durable, surtout quand on porte un masque toute la journée, il faut avant tout connaître les causes profondes du fumet indélicat. Thomas Kassab, docteur en pharmacie, fait le diagnostic dudit fumet et surtout, donne les clés pour l’éviter.

Vous parlez trop et manquez de salive

Si vous avez mauvaise haleine au réveil, quand vous parlez beaucoup ou même quand vous faites du sport et respirez par la bouche, c’est bien parce que vous manquez de salive. Or, cette dernière sert notamment de rince-bouche naturel. «Lorsque l’on en manque, les bactéries se multiplient et produisent des composés qui sentent mauvais», explique Thomas Kassab.

La solution : boire suffisamment pour se réhydrater et se rincer la bouche. À noter que certains médicaments, comme les antihistaminiques ont pour effet secondaire d’assécher la bouche et peuvent aussi causer une mauvaise haleine.

En vidéo, 8 erreurs d’hygiène que nous commettons tous

Vous vous lavez mal et / ou pas assez les dents

Il s’agit de la cause la plus fréquente de la mauvaise haleine. «Rares sont les personnes qui se brossent les dents deux à trois fois par jour, et encore plus rares sont celles qui le font durant deux à trois minutes», indique le pharmacien. Or, les bactéries responsables de l’odeur désagréable (appelées anaérobies) se nourrissent des résidus alimentaires. Voici pourquoi les pastilles à la menthe ne résolvent pas le problème mais ne font que le masquer.

La solution : forcer sur l’hygiène bucco-dentaire, en se brossant les dents deux à trois fois par jour, pendant trois minutes et sans oublier la langue, sur laquelle les bactéries se logent facilement. Fil dentaire et bains de bouche sont également de rigueur. «Le premier permet de passer là où la brosse à dents ne le peut pas. Quant aux second, il faut veiller à ce qu’ils ne soient pas trop agressifs et à n’en faire qu’un par jour ou tous les deux jours. Au-delà, on risque d’abîmer sa flore bactérienne», précise Thomas Kassab.

Vous négligez vos amygdales

«La surface des amygdales contient des petits trous dans lesquels les aliments se logent, pourrissent et causent une mauvaise odeur», explique le pharmacien.

La solution : les rincer à l’aide de gargarismes, avec de l’eau ou un bain de bouche.

Le podcast à écouter

Vous choisissez de mauvais aliments et sautez des repas

«L’alcool, l’ail, les oignons, le gras ou encore le sucre, produisent une certaine acidité gastrique odorante qui peut “remonter”», indique l’expert. Le phénomène se produit aussi lorsque l’on saute des repas : «Lorsque l’on jeûne, l’estomac contient uniquement du suc gastrique. Dès que le clapet qui sépare l’œsophage de l’estomac s’ouvre, l’odeur très forte du suc remonte».

La solution : se munir d’un paquet de chewing-gums à la menthe ou éviter d’ouvrir la bouche quand on saute un repas. Boire du jus d’aloe vera, qui aura pour effet d’atténuer l’acidité gastrique. «Il faut veiller à le prendre pur, pour éviter qu’il ne contienne du sucre ajouté», conseille le docteur en pharmacie. Si les reflux gastriques persistent, mieux vaut alors évidemment consulter son médecin.

Vous portez une couronne dentaire

Les prothèses et les couronnes, par exemple, sont de parfaites cachettes pour les résidus alimentaires, qui y élisent domicile et pourrissent.

La solution : «Si fil dentaire, brossage de dents et bains de bouche ne viennent pas à bout du problème, il faut en parler à son dentiste», souligne le pharmacien.

* Initialement publié en 2017, cet article a fait l’objet d’une mise à jour.

Source: Lire L’Article Complet