Maxime Chattam vous aide à vous lancer dans l'écriture d'un roman

  • La troisième édition du prix « 20 Minutes » du roman est ouverte jusqu’au 31 janvier sur le thème de « la conquête ».
  • Maxime Chattam en est de nouveau le président du jury.
  • Le romancier livre ses conseils pour se lancer dans les meilleures conditions possible dans l’écriture d’un roman.

« Il n’y a pas qu’une seule méthode d’écriture, il y en a une pour chacun d’entre nous », assure Maxime Chattam qui conseille de commencer par se mettre à l’aise. 
Chez-lui, le romancier s’est en effet créé « un cocon » sur mesure en forme de tanière gothique, avec un loup-garou empaillé derrière lui, une momie pas très loin et des crânes dans la bibliothèque… C’est peut-être plus qu’il n’en faut pour remporter le prochain prix 20 Minutes du roman… mais si vous souhaitez y participer, n’hésitez pas à suivre les recommandations de notre président du jury.

1. Le thème imposé vous respecterez

« La conquête » : le thème imposé pour cette troisième édition du Prix 20 Minutes du roman est suffisamment large pour ne pas être un frein, mais un tremplin à l’imagination. « Est-ce que la conquête, ça va être quelque chose de personnel, la conquête de soi ou la conquête de l’autre ? Est-ce que ça va parler du monde ? Est-ce que ce sera concret, abstrait, imagé ? Forcément, dans le jury, on va regarder comment vous avez respecté le thème, mais ce qui compte, c’est comment ce thème, « la conquête », peut entrer en résonance avec vos envies d’écriture, précise le président du jury. L’histoire la plus ordinaire peut se révéler passionnante. Il suffit que votre point de vue, parce qu’il est singulier, donne envie de la lire. »

2. Avec une bonne idée, vous vous lancerez

Le point de départ, c’est souvent une bonne idée à creuser. Et pour cela, rien de tel qu’un bon personnage ou une bonne interaction entre plusieurs personnages. « Mais vous pouvez aussi, et moi c’est plutôt comme ça que je procède – ce qui ne veut pas dire que c’est la meilleure façon de faire – définir d’abord une intrigue, rectifie Maxime Chattam. Vous allez vous lancer dans l’écriture d’un roman, ok, mais en deux phrases, de quoi ça va parler ? Est-ce que ce pitch est assez fort pour qu’on ait envie d’en savoir plus ? »

Inscrivez votre manuscrit ici

Le président du jury insiste aussi sur la cohérence de votre récit. « Vous aurez peut-être une idée très précise qui est du domaine du roman historique, ou qui va vous entraîner dans le thriller ou le roman d’initiation… Qu’importe ! Mais, restez cohérent. Si vous commencez votre récit sur le ton de l’humour, et qu’au bout de deux chapitres, vous versez dans le drame, il faut que cette bascule ait une résonance dans le récit et qu’on la comprenne. Dans ce cas, assumez votre choix et jouez-en, pour que le lecteur puisse vous suivre ! »

3. A une épreuve de longue haleine, vous vous préparerez

L’écriture d’un roman « n’est pas un sprint », note malicieusement Maxime Chattam. Plutôt « un petit marathon », même s’il faut inscrire son manuscrit avant le 31 janvier sur le site www.lesnouveauxauteurs.com/concours/345 de notre éditeur partenaire,
Les Nouveaux Auteurs. Cela se prépare « avec discipline si on veut se donner les moyens de son ambition et aller au bout de son projet ». Le romancier conseille d’aller se balader pour mûrir ses idées et de s’imposer un rythme régulier d’écriture de deux heures par jour, « pour qu’une dynamique se mette en place ». Et face aux contraintes professionnelles ou familiales ? « Vous verrez qu’une nuit de six heures au lieu de huit, c’est possible quand on est très motivé », explique le romancier qui procédait ainsi quand il était libraire, avant de pouvoir vivre de sa plume. « On est fatigué, mais je vous garantis qu’à la fin, on est heureux. »

Source: Lire L’Article Complet