Myocardite : comment reconnaître cette inflammation du muscle cardiaque ?

Le vaccin Pfizer favoriserait-il l’apparition de myocardites ? Plusieurs cas de cette inflammation du muscle cardiaque ont été recensés en France après l’injection de ce sérum anti-Covid. Pour l’heure, aucun lien n’a cependant été établi. Qu’est-ce que la myocardite ? On fait le point.

Restez informée

Cinq cas de myocardite survenus après l’injection du vaccin Pfizer ont été recensés en France, selon un rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publié le 30 avril.

Des signalements qui font suite à 62 cas de myocardite apparus en Israël après l’administration du sérum des laboratoires Pfizer et BioNTech. Les analyses menées en Israël révèlent que cette affection serait plus fréquente chez les hommes de moins de 30 ans et chez les individus ayant reçu les deux doses de ce vaccin.

Cependant, “établir un lien serait difficile parce que la myocardite, une affection qui disparaît souvent sans complications, peut être causée par une variété de virus et qu’un nombre similaire de cas a été signalé les années précédentes”, avait expliqué le Dr Nachman Ash, coordinateur de la réponse à la pandémie en Israël.

L’ANSM a également précisé que “les données disponibles n’apportent pas, à ce stade, suffisamment d’éléments pour conclure sur un rôle du vaccin, mais constituent néanmoins un signal potentiel. Ces effets feront donc l’objet d’un suivi spécifique et seront partagés au niveau européen”.

Myocardite : de quoi s’agit-il ?

La myocardite est une inflammation du myocarde, qui n’est autre que le muscle du cœur permettant la circulation du sang. Lorsqu’il est atteint, il n’est plus capable de remplir correctement son rôle de pompe. Cette inflammation peut toucher certaines zones du muscle cardiaque ou sa totalité.

Quelles sont les causes de la myocardite ?

Cette atteinte cardiaque est généralement causée par une infection virale. Il peut s’agit d’une infection des voies respiratoires comme la grippe, ou encore du tube gastro-intestinal. Parmi les virus responsables de la myocardite, on retrouve notamment le parvovirus B19 et l’herpèsvirus humain de type 6. Certains travaux ont aussi mis en lumière l’apparition de myocardites chez des patients touchés par la Covid-19. Mais la myocardite peut également être causée par une infection bactérienne comme un streptocoque ou un staphylocoque peut également être à l’origine de la myocardite.

Cette inflammation du muscle cardiaque peut aussi avoir une origine non infectieuse. Dans ce cas, certaines maladies auto-immunes comme la sarcoïdose ou la maladie de Behçet peuvent être en cause. Des substances toxiques pour le cœur, comme l’alcool ou la cocaïne peuvent également être à l’origine de la myocardite.

Quels sont les symptômes de la myocardite ?

La myocardite peut dans certains cas être asymptomatique. Mais parmi les manifestations pouvant être évocatrices de cette inflammation du muscle cardiaque, on retrouve notamment :

  • la fatigue ;
  • la fièvre ;
  • l’essoufflement ;
  • un œdème, autrement dit un gonflement ;
  • une douleur poitrine ;
  • une arythmie ;
  • des palpitations.

Myocardite : comment la diagnostiquer ?

Face à une suspicion de myocardite, le diagnostic repose dans un premier sur l’observation des symptômes, mais aussi sur un examen clinique. Différents examens sont ensuite prescrits par le médecin pour détecter la myocardite. Parmi eux, on retrouve un prélèvement sanguin, un électrocardiogramme (ECG), une imagerie du cœur, à savoir une échocardiographie et une IRM ou encore une biopsie du muscle cardiaque.

Comment traiter la myocardite ?

La plupart du temps, la myocardite guérit de façon spontanée. Cependant, il est important que le patient se repose. Il convient également de surveiller l’évolution de cette inflammation du muscle cardiaque pour éviter d’éventuelles complications, c’est d’ailleurs pourquoi une hospitalisation est souvent nécessaire. Des traitements comme des anti-inflammatoires ou encore des antalgiques peuvent également être prescrits pour prendre en charge la myocardite.

Sources : le Manuel MSD, la Société de réanimation de langue française, l’Institut de cardiologie de Montréal et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

A lire aussi :

⋙ Vaccin Pfizer et myocardite : quels sont les effets secondaires recensés à ce jour par l’ANSM ?

⋙ Votre cœur est-il en forme ? L’astuce de Michel Cymes pour savoir si vous devez consulter un cardiologue

⋙ Maladies cardiovasculaires chez la femme : elles tuent “six fois plus” que le cancer du sein

Source: Lire L’Article Complet