Nouvel An : après le réveillon, un couvre-feu à 18h, où ?

[NOUVEL AN COVID] Invité du JT de France 2 ce mardi, Olivier Véran a proposé une extension du couvre-feu à 18h dès le 2 janvier 2021, dans certaines régions de France. Peut-on fêter le Nouvel An ce 31 décembre et de quelle manière ? Mesures et dernières actualités.

  • Couvre-feu à 18 h
  • Peut-on fêter le réveillon ?
  • Nouvel An couvre-feu
  • Nouvel An amende
  • Actualités Nouvel An
  • Recommandations Nouvel an
  • Date du Nouvel An 2021
  • Origines et histoire
  • Qui était Saint Sylvestre ?
  • Traditions Saint-Sylvestre et Nouvel An

Pas de reconfinement, un couvre-feu à 18h dans certaines régions

[Mise à jour du  29 décembre à 20h57]. Ce mardi 29 décembre, Olivier Véran était l’invité du JT de 20h France 2 après un conseil de défense qui avait lieu dans la matinée. Alors que la vaccination a débuté en France ce 27 décembre et apporte de l’espoir en cette fin d’année, la situation sanitaire inquiète les scientifiques. Nouvelle souche de Covid-19 et fêtes de fin d’année amènent certains élus à réclamer des mesures plus strictes, au niveau locales, pour les régions les plus touchées. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Santé : il n’y aura donc pas de reconfinement, mais un couvre-feu avancé dans certaines régions dès 18h à partir du 2 janvier 2021. “Il y a des disparités régionales importantes, avec l’ouest de la France moins touché et l’est de la France plus touché. La situation est plus problématique dans quatre régions : le Grand-Est, la région Franche-Compté, l’Auvergne-Rhône-Alpes et les Alpes-Maritimes en région PACA“. Il précise qu’une concertation est mise en place avec les élus, les préfets et les ARS de ces collectivités “pour pouvoir prendre des mesures supplémentaires partout où ce serait nécessaire“. Pour autant, le gouvernement écarte l’idée d’un reconfinement. “Nous ne voulons pas confiner à ce stade, il n’y aura ni de confinement généralisé ni de confinement local. En revanche, nous allons proposer une extension du couvre-feu, qui au lieu de démarrer à 20h démarrera à 18h dans l’ensemble des territoires dans lesquels cela s’avèrera nécessaire. Il s’agira de certains départements et métropoles de ces régions dans lesquelles le taux d’incidence serait au-dessus du seuil d’alerte maximale“, a annoncé Olivier Véran. “Ces mesures seront applicables à partir du 2 janvier 2021″.

Quant à la question de la réouverture de certains lieux publics comme les théâtres, les cinémas ou encore les stations de ski, le ministre est resté vague, en précisant que “les contraintes qui auraient dû être levées le 7 janvier ne le seront probablement pas. Il paraît difficilement concevable de lever la totalité des contraintes le 7 janvier“, a-t-il annoncé. De nouvelles annonces sont donc attendues début janvier, et pour prendre des décisions, le gouvernement attend de pouvoir évaluer les effets des fêtes de fin d’année. “Nous aurons besoin de voir les effets de Noël et du Nouvel an“. 

Peut-on célébrer le Nouvel An entre amis, comment ?

Le meilleur moyen de célébrer l’entrée dans la nouvelle année, c’est de ne pas la célébrer !, a annoncé Olivier Véran au Journal du Dimanche paru ce 27 décembre. “On ne peut pas, pour une soirée, prendre le risque de bloquer à nouveau le pays pendant des semaines”, a précisé le ministre de la Santé, qui n’exclut pas un troisième confinement au cas où la situation épidémique s’aggraverait en France. Pour autant, il est “possible” de fêter le Nouvel An en famille, avec un maximum de 6 adultes, comme pour le réveillon de Noël. A moins de le célébrer le Nouvel An en visio, ou de dormir chez son hôte, les invités ne sont pas autorisés à rentrer chez eux entre 20h et 6h.

Pourquoi un couvre-feu pour le réveillon du 31 décembre ?

Contrairement au réveillon de Noël, le couvre-feu s’appliquera le soir du 31 décembre, de 20h à 6h du matin, pour éviter un rebond de l’épidémie après les fêtes de fin d’année. Les Français devront donc avoir une bonne raison pour se déplacer après minuit et les réunions festives ne font pas partie des déplacements autorisés. “Ce réveillon est un événement traditionnellement festif, mais il concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique avait précisé Jean Castex le 10 décembre. “Les Français savent qu’il y a des risques à se réunir à 30, dans une pièce fermée. Il faut donner des informations sur les risques encourus et sur les moyens de les prévenir. Noël, c’est plus qu’une tradition, c’est ancré dans la culture française. Ça a été notre choix de dire aux Français de le célébrer, mais néanmoins avec la plus grande prudence (…) Le Nouvel an n’a pas la même portée culturelle dans notre pays, ça reste un moment festif“, avait déjà prévenu Olivier Véran sur LCI ce 8 novembre.

Nouvel An et amendes : que risque-t-on si l’on ne respecte pas les mesures ? 

Au-delà du risque sanitaire si vous vous réunissez en trop grand nombre sans respecter les mesures barrières, des amendes pourront être délivrées. Si vous ne respectez pas le couvre-feu par exemple ou que vous vous déplacez sans attestation valable entre 20h et 6h, l’amende s’élèvera à 135 euros. Rappelons qu’en cas de récidive, et plus de trois trajets interdits en un mois par exemple, on encourt une peine de 6 mois de prison et 3750 euros d’amende. Par ailleurs, si les forces de l’ordre observent le non respect des gestes barrières depuis l’extérieur ou qu’ils interviennent lors d’une fête, l’organisateur de la soirée pourra être sanctionné de 135 euros. En effet, le décret du 29 octobre 2020 stipule que “les mesures d’hygiène […], incluant la distanciation physique d’au moins un mètre entre deux personnes, […] doivent être observées en tout lieu et en toutes circonstances” 

Une 3e vague en France après les fêtes de fin d’année ? 

  • Les soirées clandestines du Nouvel An inquiètent. Les médecins et scientifiques redoutent les soirées du Nouvel An qui réuniraient un grand nombre de personnes, alors qu’elles sont limitées à 6 adultes, en respectant les gestes barrières. Ces rassemblements interdits risquent en effet de faire repartir le nombre de cas, et de créer de nouveaux clusters en France. D’autant qu’un cas du virus mutant (venant du Royaume-Uni) est apparu à Tours ce 25 décembre et serait donc plus contagieux. 
  • Pas de vie normale avant l’automne 2021. Selon le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, il y a “six mois encore difficiles” et “l’année 2021 va ressembler à 2020”, a-t-il précisé sur RMC. Il a notamment rappelé que “les endroits où l’on se contamine ce sont les endroits où l’on enlève le masque”.
  • Les regroupements familiaux, qui facilitent la circulation du coronavirus, inquiètent les médecins qui envisagent déjà une 3ème vague en janvier. Une étude du Centre hospitalier régional et universitaire de Nancy (CHRU) et de la Fédération Hospitalière de France (FHF), publiée ce 20 décembre dans le JDD tire la sonnette d’alarme. Le CHRU de Nancy et la FHF ont réalisé des projections jusqu’au 7 janvier sur l’occupation des lits en services de réanimation par des patients malades du Covid-19. Selon la plus optimiste et la plus réaliste, 3500 à 5000 lits de réanimation pourraient être occupés le 7 janvier prochain. De tels chiffres sont similaires à ceux de la mi-novembre. “Dès les prochains jours, les hôpitaux pourraient avoir des difficultés à faire face car la pression va inexorablement autour de Noël. Le problème c’est que les réas sont déjà en tension malgré des lits supplémentaires“, a confié le Pr Christian Rabaud, infectiologue et directeur de la commission médicale d’établissement du CHRU de Nancy au JDD. Un avis partagé par le Dr Arnaud Fontanet. “Les trois premiers mois de 2021 vont être pénibles car l’hiver battra son plein sans qu’on puisse ressentir, au niveau collectif, les bénéfices attendus de la vaccination“, a confié au Figaro cet épidémiologiste à l’Institut Pasteur.
  • Ce 16 décembre, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a précisé qu’il existait un “risque élevé” de reprise de l’épidémie début 2021. C’est la raison pour laquelle elle préconise le port du masque lors des fêtes de fin d’année en Europe. “Il peut sembler gênant de porter un masque et de pratiquer la distanciation physique en présence d’amis et de membres de la famille, mais cela contribue grandement à garantir que chacun reste en sécurité et en bonne santé (…) Dans la mesure du possible, les rassemblements doivent avoir lieu en extérieur. S’ils ont lieu en intérieur, il importe de limiter le nombre d’invités et de bien ventiler pour limiter les risques“, explique la branche européenne de l’OMS dans un communiqué.

Réveillon du Nouvel An : quelles recommandations pour le 31 décembre ?

  • Dîner du 31 décembre limité à 6 personnes. Comme pour Noël, certaines mesures ne changent pas, comme la restriction du nombre de personnes à table, limité à 6 adultes. N’oubliez pas de garder vos distances à table en espaçant le plus possible vos invités. Les personnes à risque sont à éloigner le plus possible.
  • Repas du réveillon et invités. Jérôme Salomon, directeur général de la Santé recommande également d’aérer les pièces régulièrement (10 minutes toutes les heures), de bien désinfecter les objets et poignées de portes, ou encore les toilettes. 
  • A table, il est conseillé de ne pas partager les plats et couverts, et lorsque cela est possible, il est préférable de manger à l’extérieur. Préférez par exemple les piques pour les toasts et des petits plats individuels. Les buffets sont à éviter, en effet, tout le monde y met ses mains.
  • Il est recommandé de porter son masque à tout instant, et de l’ôter uniquement pour manger. Par conséquent, portez-le de nouveau entre deux plats.
  • Auto-confinement avant le Nouvel An. Dans son avis mis à jour le 14 décembre, le Conseil scientifique préconise un auto-confinement préventif, une semaine avant le réveillon de la Saint-Sylvestre, en particulier pour les personnes qui prévoient de passer la soirée avec des personnes à risque. En outre, durant la semaine précédent le Nouvel An, le Conseil scientifique recommande, dans la mesure du possible, de prendre ses congés ou de privilégier le télétravail. 
  • Tests avant le 31 décembre. En ce qui concerne les tests virologiques, il est recommandé de les réaliser le mardi, mercredi ou jeudi précédant le réveillon. “Le test réalisé le mercredi ou jeudi serait idéal à condition que le résultat du test soit disponible avant le réveillon du 31 décembre”, précise le Conseil scientifique, qui met également en garde les Français sur la notion de “fausse sécurité” liée aux tests. En effet, “les tests virologiques négatifs, en particulier les tests antigéniques compte tenu de leur moindre sensibilité, ne permettent pas d’exclure une infection, et l’application des gestes barrières demeure primordiale dans ce cas de figure”.

Repas du Nouvel An : les conseils du Dr Jimmy Mohammed 

Pour le Dr Jimmy Mohammed, il est également nécessaire d’évitez les buffets et de privilégier un service à table avec couverts et assiettes individuelles. Se servir des petits fours à la main n’est pas préconisé en ces temps de pandémie. “Il y a d’ailleurs eu un cas dans une église, aux Etats-Unis, où une personne malade a contaminé 50 participants lors du buffet qui a suivi” rappelle le docteur. D’autre part, essayez d’organiser le dîner dans la plus grande pièce de la maison car c’est là où il y aura le plus de volume d’air et donc le moins de risque d’être contaminé. Enfin, pour instaurer le plus d’espace possible entre les convives, vous pouvez placer deux tables collées ou les enfants à une table à part, comme c’est déjà souvent le cas lors des repas de famille. “Toutes ces mesures ne doivent pas non plus tourner à la contrainte et rendre ce moment anxiogène. Ça reste un moment convivial. Et puis, si l’on est trop psychorigide, personne ne va adhérer“, conclut le Jimmy Mohamed. Il ne faut pas relâcher tous nos efforts pour les fêtes, mais on a le droit à un moment de répit. A nous donc de trouver le bon compromis. 

“Gare au relâchement pour le Nouvel An”

Je suis beaucoup plus inquiet concernant le nouvel an. A Noël, je pense que l’on va tous être, a priori, raisonnables et respectueux des mesures sanitaires. Notamment en raison de la présence des grands-parents ou/et petits-enfants. Mais, il va se passer une semaine avant le second événement de retrouvailles et il risque d’y avoir un relâchement, ce qui nous rendra potentiellement plus contagieux. L’enjeu n’est pas non plus le même. Au nouvel an, on a tendance à boire plus, faire la fête, danser pour célébrer cette fin d’année 2020 dont on a tous ras-le-bol” note Jimmy Mohamed. Idéalement, il faudrait donc que les 6 personnes côtoyées à Noël soient celles que l’on revoit au nouvel An. Pour autant, le premier est plutôt un événement familial, le second a davantage un caractère festif et amical. 

  • limiter votre consommation d’alcool car c’est un désinhibiteur. Consommer de l’alcool va nous rendre plus proches, plus tactiles. 
  • Marquer également votre prénom sur votre verre pour ne pas vous tromper. 
  • Une semaine après Noël et idem après le Nouvel An, allez vous faire tester. Ou avant, si vous présentez des symptômes ou que vous êtes un cas contact.
  • Ne pas s’embrasser même si c’est difficilement applicable quand on retrouve ses proches” reconnaît Jimmy Mohamed.
  • Se laver les mains avant et après le repas. La première chose à faire est que tout le monde passe au lavabo en arrivant et retourne se laver les mains avant et après le repas” La transmission par les mains représentent 15 % des contaminations, elle peut donc avoir lieu malgré tout mais le lavage des mains limite les risques” rappelle le médecin.
  • Aérez la pièce. Plus il y a de monde, plus il faut aérer. “Dix minutes toutes les heures pour renouveler l’air et éviter de former un nuage de particules” suggère le Dr. Mohamed. 
  • L’appli #TousAntiCovid est gratuite et constitue, elle-aussi, une mesure supplémentaire. Télécharger l’appli peut permettre de savoir si vous avez été exposé.e sans le savoir, alors activez-là dans les jours qui précèdent.
  • Règles Covid au Nouvel An : nombres de personnes, test, masque…

    Nombre de personnes, distance, masque, test, amende, voyage… En pleine épidémie de Covid-19, la soirée du Nouvel An -sous couvre-feu- doit respecter plusieurs consignes sanitaires pour réduire les risques de transmission du virus. Rappel des mesures et restrictions pour le 31 décembre.

Date du Nouvel An 2021

Le Nouvel An 2021 aura lieu cette année le vendredi 1er janvier 2021

Quelles sont les origines et l’histoire du Nouvel An ?

Gui, résolutions, chapeaux pointus, confettis, feu d’artifice et coups de klaxon, le Nouvel an ne se départ jamais de son cortège de traditions. Lorsque l’horloge indique 0h00, chacun doit s’empresser de scander “Bonne année, bonne santé !” avant de s’emparer de son smartphone et d’écrire frénétiquement des SMS au destin incertain – le réseau étant bien sûr saturé. Pourquoi une telle agitation lorsque le calendrier affiche la date du 31 décembre ?

La fixation du Nouvel an au 1er janvier provient d’une décision de Jules César en 46 avant Jésus-Christ. La date du Nouvel An évolua au fil des siècles : il fut tour à tour célébré au 25 décembre, sous Charlemagne, à Pâques à l’heure des Capétiens, jusqu’à ce que l’Edit de Roussillon du 9 août 1564 promulgué par Charles IX n’en revienne au 1er janvier. En 1622, le Saint-Siège établit que le 1er janvier marque le premier jour de l’an au sein des pays catholiques.

Qui était Saint Sylvestre ?

33ème pape de la Chrétienté (à partir de 314 après Jésus-Christ), Saint Sylvestre fut un contemporain de l’empereur Constantin, empereur qu’il serait parvenu à guérir de la lèpre. Certain d’avoir été en présence d’un être capable de réaliser des miracles, l’empereur se serait alors converti au christianisme. Plus mystérieux est le lien entre Saint Sylvestre et la fête éponyme que nous célébrons le 31 décembre de chaque année…

Quelles traditions à la Saint-Sylvestre et au Nouvel An ?

Réveillon et soirée de la Saint-Sylvestre

Le jour de l’an ne va pas sans une table regorgeant de victuailles : huîtres, caviar, foie gras, dattes, pain de miel, épices… Les vêtements doivent être dorés ou pailletés, symboles de nouveauté. On n’oubliera ni le champagne ni les cotillons. Quant aux feux d’artifices, ils ont vocation à éloigner les mauvais esprits. La soirée de la Saint-Sylvestre se modernise au fil des ans : ainsi les playlists ou les thèmes du Nouvel an remportent-ils beaucoup de succès ! Les traditions varient en fonction des pays : on cassera des assiettes au Danemark, on avalera 12 grains de raisins en 12 secondes en Espagne ou on jettera une pièce dans un cours d’eau en Roumanie.

  • 50 recettes pour un Nouvel An en tête à tête

    Cette année, pas de grande fête en perspective pour la Saint-Sylvestre ? Pas de problème découvrez nos recettes pour un repas de Nouvel an à deux, avec votre moitié !

  • Comment préparer un repas de Nouvel An pas cher ?

    Le repas de Nouvel An approche à grands pas. Pour qu'il soit à la fois gourmand, copieux, et à petits prix, suivez nos conseils…

  • Comment s'habiller pour le Nouvel An ?

    Soirée chic ou réunion informelle en perspective : le soir du 31 décembre, on a toutes envie d'être irrésistibles ! Alors, couleurs, paillettes, transparence, accessoires, je peux ? Suivez notre guide spécial tenue du Nouvel An.

Décompte du Nouvel An

Gardez toujours un œil sur votre montre lors du réveillon. Le tout n’est pas de s’embrasser à minuit, encore faut-il lancer le décompte durant les dernières secondes…

Bain du Nouvel an

Tout droit venue des pays scandinaves, la tradition du bain dans l’eau glacée fera frissonner les moins téméraires. Se jeter dans l’eau froide après s’être immergé dans un bain de vapeur aurait pour vertu de renforcer le système immunitaire. Cette tradition correspond aussi à un rite de purification.

Vœux du Nouvel an

Inventeur de la carte de Noël, Sir Henry Cole ne se doutait sans doute pas que cette fantaisie deviendrait une institution. Présenter ses vœux du Nouvel an est aujourd’hui un acte de politesse, ne pas les présenter… une négligence coupable pouvant vous valoir des remontrances.  

Embrassades sous le gui

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Considéré comme une plante sacrée à l’époque des Gaulois, le gui était réputé pour ses facultés médicinales et magiques. S’embrasser (hors période de crise sanitaire liée au Covid-19 !) sous le gui porte bonheur et vise à convoquer prospérité et fécondité.

Source: Lire L’Article Complet