One Piece, un manga trop long ?

One Piece est-il devenu un manga qui traîne en longueur ? C’est ce qu’on peut commencer à penser avec ce chapitre 1000 qui arrive. 

22 juillet 1997, un nouveau manga écrit par un inconnu nommé Eichiirô Oda prenait place dans le Weekly Shônen Jump : One Piece. 23 ans plus tard, les aventures de Luffy continuent, le futur roi des pirates étant actuellement en train de défier la créature la plus puissante au monde, Kaidô. Et pourtant, malgré tout ce temps passé, le mangaka ne voit son manga finir que d’ici 5 ans. Une longévité qui peut nous amener à poser la question qui fâche : One Piece n’est-il pas trop long ?

Premier indice, et pas des moindres : le léger essoufflement de la hype. Alors que la manga avait été le plus vendu au Japon pendant plus d’une décennie, il avait été devancé pour la première fois en 2019 par le nouveau-venu Kimetsu no Yaiba (Demon Slayer). Une tendance qui s’est encore accrue cette année puisque One Piece a dégringolé à la troisième place, prenant la suite de Kingdom. Le public commencerait-il à trouver le temps long, alors que l’époque est plutôt aux formats plus courts, à l’instar de Demon Slayer ou bien de L’Attaque des titans ?

Il faut dire que “deuxième partie” de One Piece, soit la suite des aventures entamées à partir de l’ellipse de deux ans post-MarineFord, a commencé il y a dix ans ! Et au lieu d’apporter petit à petit des solutions aux diverses questions que l’on se pose depuis le début (signification du “D”, histoire des révolutionnaires, nature des armes antiques, indices sur le One Piece) Oda n’a fait que créer des interrogations supplémentaires en intégrant de nouvelles inconnues comme Ym-sama ou l’équipage des Rocks, le tout, en n’ayant quasiment absolument rien révélé.

Difficile de ne pas perdre patience, et ce, d’autant plus que les derniers arcs ont traîné en longueur. À quoi donc a servi l’immense fresque de Whole Cake Island si ce n’est a faire passer un pallier à Luffy lors de son affrontement face à Katakuri ? On comprend que l’étape était nécessaire, mais fallait-il pour cela nous faire ingurgiter une centaine de chapitres pour un arc n’ayant servi à rien ni à l’équipage, ni à l’intrigue ? Arc par ailleurs ultra-frustrant puisqu’il a signé l’entrée sur scène de la Big Mom ridicule, trop puissante pour être mise au pas, et qui est évacuée de la narration à l’arrache par Oda à chaque fois qu’elle prend trop de place. Une longueur qui, il faut le noter, n’a jamais été utilisée par le mangaka pour présenter la pleine puissance des lieutenants de Luffy, Sanji, et surtout Zoro, dont on a attend depuis maintenant une décennie qu’ils nous montrent enfin le résultat en mode pleine puissance de leur entraînement !

Alors, 2021 sera-t-il l’année de la délivrance, avec, en lieu et place de questions trop nombreuses, des réponses pleuvant sur nos bouches desséchées par l’attente ?

Source: Lire L’Article Complet