Patrick Sébastien veut aider les autres en parlant de son cancer

Dans Vivre et renaître chaque jour (Editions XO), Patrick Sébastien parle de l’opération qu’il a subie en début d’année pour soigner un cancer du rein. Ou plutôt un « chancer », comme il le surnomme, puisqu’il a été découvert « par hasard » lors d’un examen de routine et a pu être pris à temps. C’est une fois guéri, « après une opération avec huit heures d’anesthésie » et « une rééducation et une convalescence compliquées », qu’il a décidé d’en parler publiquement dans l’espoir d’ « aider certaines personnes à tenir un peu mieux ».

« C’est intéressant à médiatiser quand il est guéri. L’apitoiement sur soi-même est la pire des choses pour parvenir à renaître », explique, auprès de TV Mag, celui qui, « deux mois après », était de retour sur scène.

« Séparation intelligente »

En effet, pour l’artiste, « l’important c’est de faire et de rester debout ». Et raconter comment il s’est relevé des épreuves de la vie dans ses ouvrages aide visiblement les autres. « Je croise plein de gens qui vivent mieux grâce à mes bouquins. C’est une vraie satisfaction », ajoute-t-il.

Outre son cancer, qui « n’était pas invasif et ne nécessitait pas de chimio », mais lui a laissé « une cicatrice de 40 centimètres », Patrick Sébastien évoque aussi sa « séparation exemplaire » d’avec Nana, la mère de sa fille Lilly, et avec qui il était depuis 30 ans. « Le vrai amour, c’est de vouloir le bonheur de l’autre, même si c’est en dehors de soi. (…) Je crois à l’amour qui exclut la possessivité. Je suis libertaire et libertin. Je fais ce que je veux, je n’appartiens à personne et personne ne m’appartient », confie-t-il, ajoutant qu’il a « beaucoup de respect et d’admiration pour Nana », avec qui il continue de travailler.

Source: Lire L’Article Complet