Plus belle la vie : toutes nos infos sur les dessous de la saga de l’été

Sept héros du feuilleton de France 3 diffusé du lundi au vendredi à 20 h 20 montent sur un bateau qui va faire naufrage sur une île déserte… et hostile ! Une aventure sous forme de saga estivale qui changera les personnages à jamais.

Pas de vacances paisibles pour les personnages de Plus belle la vie ! Dès le 30 juin, à 20 h 20, quelques Mistraliens vont embarquer pour un voyage écolo en bateau, organisé par l’entreprise GTS, dont ils se souviendront toute leur vie… Céline (Rebecca Hampton), Laetitia (Caroline Rioux), Valentin (David Bán), Fanny (Prudence Leroy), Romain Vidal (Simon Ehrlacher), Bilal (Kjel Bennett) et Rochat (Charles Schneider) décident, en effet, de participer au nettoyage des plages de Marseille et de ses environs. Mais, leur navire est pris dans une tempête. Et fait naufrage ! Nos sept rescapés, que tout oppose, vont échouer sur une île déserte, inquiétante. Nature hostile, nerfs qui lâchent, survie… cette fine équipe, très éclectique, va devoir apprendre à se serrer les coudes afin de sortir indemne de cette aventure. Mais sont-ils véritablement seuls sur ce bout de terre perdu ? Une force mystique habite-t-elle la forêt ? À la manière de la série Lost, une menace plane-t-elle au-dessus de leurs têtes ?

Digne d’un prime time

Deux choses sont en tout cas certaines : l’un des passagers de cette croisière de l’enfer ne sortira pas vivant de cette dangereuse épopée. Et chacun rentrera au Mistral, du moins s’ils y parviennent, transformé. Conçue pour durer tout au long des mois de juillet et août, cette saga de l’été exceptionnelle sera lancée à partir du mercredi 30 juin dans la quotidienne de Plus belle la vie.Ce soir-là, les fans auront droit à un épisode 100 % consacré au lancement de cette intrigue. Par la suite, cette arche s’intercalera aux autres histoires déjà en cours. Du côté de la production, organiser un tel projet est un véritable défi. Un dispositif et une organisation technique hors-norme pour PBLV ont été mis en place : prises de vues extérieures et aériennes dans des lieux paradisiaques aux alentours de la cité phocéenne (Martigues, Cassis, Brignoles…), conditions de tournage dignes d’un prime time, effets spéciaux, scènes d’action, scènes de plongée sous-marine, avec des animaux (serpents, chiens)… L’ambition ultime de la production ? Dépoussiérer et moderniser le genre des sagas de l’été d’antan, sans pour autant oublier la recette de leur succès : romance, aventure, tentation, secret, mystère, famille…

Caroline Rioux : "L’île est peut-être pour Laetitia la voie vers la libération"

Télé Star : Appréciez-vous le fait que cette saga permette à Laetitia d’entrer en interaction avec des personnages qu’elle ne connaît pas ?

Caroline Rioux: Cela fait sept ans que je suis dans la série, j’ai assez peu côtoyé d’autres comédiens, contrairement à Théo Bertrand (Kevin) ou Anne Décis (Luna). C’est donc juste génial ! Humainement aussi, cela permet de mieux connaître ses collègues.

Quelles différences y a-t-il entre ce tournage en mode saga par rapport aux arches classiques ?

Tout est plus imposant : les décors, le nombre de personnages… Les enjeux sont plus importants et peuvent même sembler dingues ! Pour interpréter ces situations extrêmes, on fait comme si on souffrait d’un burn-out… Tout ce qui est bien, devient extraordinaire. Tout ce qui est difficile, une catastrophe.

Laetitia se retrouve coincée sur l’île avec Valentin. Son couple avec Sébastien est-il en danger ?

Une parenthèse va se créer. La famille Belesta a vécu des choses lourdes. Cette île est peut-être pour elle la voie vers la libération… Valentin a apporté du scintillement dès son arrivée dans la série. C’est un vrai triangle amoureux…

Kjel Bennett : "Je tremblais de travailler avec Rebecca Hampton"

Qu’avez-vous ressenti en apprenant votre participation à la saga ?

Kjel Bennett : De l’excitation pure. J’ai pensé : "Je ne vais pas être dedans, je viens d’arriver." Et on m’a dit que si et que j’étais le seul jeune (du Mistral) ! J’ai de la chance. À ce qu’il paraît, on est au travail, mais pour moi c’est des vacances.

Étiez-vous impressionné face à Rebecca Hampton, l’un des piliers du feuilleton ?

Elle fait beaucoup d’effet avec ses yeux bleus. (Rires.) Je tremblais de travailler avec elle mais maintenant c’est fini, on est meilleurs amis. Elle est très gentille avec moi. Ça fait dix-sept ans qu’elle est là et elle nous a confié que c’est la plus belle aventure qu’elle a vécue dans la série.

Plus belle la vie est-elle vraiment une bonne école pour un jeune comédien ?

C’est une énorme formation. Le cerveau est musclé pour apprendre énormément de textes tous les jours. Il faut être hyperconcentré dès la première prise car tout s’enchaîne très vite. Il faut livrer sa meilleure performance !

Source: Lire L’Article Complet