Pourquoi les jeunes vivent-ils mal ce nouveau confinement ?

Plus de sorties, de retrouvailles entre amis, cours à la maison, inquiétude quant à leur avenir… Pour les adolescents dès 15 ans, ce nouveau confinement est difficile à vivre, révèle un sondage Odoxa-Dentsu réalisé pour France Info et Le Figaro.

Le lourd poids de la culpabilité  

L’école manque à 59% d’entre eux. Et pour les étudiants à la faculté, les cours à distance sont difficiles à suivre… Le rythme scolaire n’est pas évident à tenir, témoignent 60% des jeunes interrogés. Alors que cette période leur promettait le début de la liberté, l’espoir d’une vie d’adulte où l’on devient maître de son destin, mais où l’on garde une certaine insouciance : 70% ont peur d’avoir des difficultés à mener leurs études. Et 47% s’interrogent : trouverais-je un stage ? Un emploi par la suite ? La jeunesse sera la plus lourdement pénalisée par cette crise sanitaire, 85% des jeunes sondés sont d’accord sur ce point. Elle est déjà la plus impactée pour 65% d’entre eux ! Cet avis, les Français de tous les âges le partagent. 75% des citoyens s’inquiètent pour le futur de cette jeunesse empêchée, freinée par la pandémie de Covid-19. 

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Paradoxalement, un lourd poids pèse sur les épaules des jeunes entre 15 et 30 ans… On les estime coupables de la propagation du virus. Un Français sur deux (49%) l’en accuse dans ce sondage. Une responsabilité que reconnaît volontiers la jeunesse, à 39%. A cela s’ajoute l’inquiétude partagée par tous. Les jeunes sont inquiets pour leur santé (46%), mais plus généralement pour celle de leurs proches (80%). Aux soucis économiques, personnels, familiaux, sanitaires s’ajoute donc à la responsabilité… L’année 2020 n’est pas facile pour les jeunes, qui sont de plus en plus nombreux à être touchés par des dépressions

Source: Lire L’Article Complet