Puériculture et Covid : de nouveaux comportements d’achat des mères

Condition d’hygiène, prix, éco-responsabilité, les attentes des jeunes mamans lorsqu’elles achètent du matériel de puériculture a changé depuis le Covid-19, comme le révèle une récente étude pour la FJP.

Du matériel de qualité bientôt accessible à tous ?

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Face aux résultats de cette enquête, la Fédération française des industries Jouet-Puériculture (FJP) aspire à faciliter l’accès au matériel le plus performant et sécuritaire à tous les consommateurs. Pour ce faire, elle souhaite attirer l’attention des instances gouvernementales en demandant notamment à ce que la TVA des sièges-auto, aujourd’hui fixée à 20 %, soit baissée à 5,5 % comme le permet la législation de l’UE. Un taux de TVA réduit, déjà appliqué en Croatie, en Pologne, à Chypre, au Portugal, en Irlande et au Royaume-Uni. Or, selon la FJP, permettre au plus grand nombre d’accéder à du matériel de qualité et accroître notre pouvoir d’achat, relancerait du même coup l’économie, lourdement affectée par le contexte sanitaire actuel.

Source: Lire L’Article Complet