Que faire en Ardèche quand on aime la nature ?

Très touristique, l’Ardèche a pourtant réussi à préserver la richesse de son patrimoine naturel. Gorges, torrents, vastes territoires sauvages, l’Ardèche est une inépuisable source d’inspiration pour les amoureux de la nature. Voici notre sélection de dix sites et visites à ne pas manquer.

Thueyts

Ce village a été érigé à 476 mètres d’altitude sur une coulée basaltique au-dessus de la rivière Ardèche en 121 avant Jésus Christ. Repaire de randonneurs, le village offre des points de vue magnifiques sur des sites naturels d’exception comme la cascade de la Gueule d’enfer, la Chaussée des Géants et l’Echelle du Roi. A ne pas rater surtout : la vue imprenable sur la rivière Ardèche du haut Pont du Diable.

Le rocher de Brion

A 800 mètres d’altitude, cet ancien volcan de forme allongée est composé de colonnes de lave basaltique. Entre 950 et 1050, ce site a abrité un village médiéval et un château dont il ne reste que quelques pans de mur en granite. Le rocher de Brion domine les vallées de l’Eyrieux et de la Dorne et abrite une flore riche qui permet d’étudier les espèces apportées et cultivées par l’homme au Moyen-Age.

>>> Si vous voulez découvrir en images les meilleures activités en Ardèche quand on aime la nature, direction notre diaporama !

Gorges de l’Ardèche

Ce canyon s’étend sur une trentaine de kilomètres au sud de l’Ardèche. Certaines falaises dominent la rivière à plus de 300 mètres, que l’on peut descendre en canoë ou en barque. Le Pont d’Arc, arche naturelle de 60 mètres de haut, constitue le point de départ des gorges. La grotte du Pont d’Arc, dit “grotte Chauvet”, inscrite au patrimoine de l’UNESCO, fait de cette réserve naturelle un des berceaux de l’humanité et un trésor de la préhistoire.

La cascade du Ray-Pic

En pleine Cévenne ardéchoise, à plus de 1 000 mètres d’altitude, la cascade du Ray-Pic est alimentée par la rivière La Bourges et composée de deux chutes d’eau qui jaillissent au milieu des orgues basaltiques : l’une à 60 mètres et l’autre à 35 mètres. Cette cascade a rendu célèbre le volcan du Ray-Pic (ou coupe de la Fialouse) qui est à l’origine d’une des plus longues coulées de lave de France (elle s’étendait sur 20 kilomètres !).

Le bois de Païolive

Cette forêt ancienne qui s’étend sur plus de 15 km est parsemée de roches calcaires aux contours étonnants. Formées au fond de la mer durant l’ère jurassique, le temps les a sculptées et a donné à ce lieu le surnom de “bois des fados” (bois des fées). Ce labyrinthe naturel est parcouru par la rivière “Le Chassezac” qui a creusé des gorges qu’on peut descendre en canoë.

Orgnac

Cette commune d’Ardèche est surtout connue pour son célèbre Aven, une grotte dont les salles possèdent des volumes impressionnants et une rare variété de concrétions calcaires. A moins de 50 mètres, la première salle permet d’apercevoir sous un plafond de 30 mètres, une concrétion de plus de 11 mètres en forme de pin. Dans la salle du Chaos, certaines stalagmites sont vieilles de plus de 15 000 ans. La visite s’achève par la salle Rouge, 121 mètres sous la surface de la Terre, creusée par la rivière naturelle qui s’écoulait là il y a 6 millions d’années.

Mont Gerbier de Jonc

Volcan de 1 551 mètres, le Mont Gerbier de Jonc est le plus célèbre “suc” de l’Ardèche : sommet volcanique caractéristique de la région, en forme de piton ou de dôme pentu. Situé sur la ligne de partage des eaux, son relief et les conditions climatiques ont permis à une rare variété de faune et de flore de s’épanouir. Ses trois sources “L’Authentique”, “La Géographique”, “La Véritable” sont à l’origine de la Loire, le plus long fleuve de France qui s’étend sur 1 013 kilomètres.

Gorges du Doux

Les Gorges du Doux s’étendent au Nord de l’Ardèche entre la Vallée du Rhône et les montagnes ardéchoises. La vallée offre une grande variété de paysages : forêts, pâturages, rivières… Contrairement à ce que laisserait penser son nom, le “Doux” peut sortir de son lit et provoquer de grandes crues. En plus des randonnées, vous pouvez traverser les Gorges du Doux à bord du Mastrou, train à vapeur datant du XIXe siècle et rénové en 1969.

Cirque de la Madeleine

Les Gorges de l’Ardèche ne sont pas à découvrir exclusivement en canoë. Les randonneurs peuvent aussi y trouver leur plaisir notamment en suivant la boucle du Cirque de la Madeleine, Maladrerie des Templiers et baume d’Oullins. Entouré de falaises, le site agrémenté d’une magnifique plage arrondie laisserait presque oublier que son accès difficile a entraîné la construction au XIIe siècle d’une maladrerie templière destinée à accueillir les malades de la peste. On peut encore apercevoir des vestiges de cette bâtisse au cours de la randonnée.

Rocher du Trou de la Lune

Situé au cœur de la Vallée d’Ibie, ce petit coin de paradis est une brèche dans la rivière, une pause naturelle constituée par une petite cascade ayant donné naissance à un bassin naturel. L’eau y est extrêmement claire. C’est un trou dans la falaise dominant le bassin, en forme de lune, qui a donné son nom à ce lieu tranquille.

A lire aussi :

⋙ Quels sont les plus beaux villages du Perche ?

⋙ Les plus beaux détours de France pour des vacances hors des sentiers battus

⋙ Quels sont les plus beaux lacs de France ?

Source: Lire L’Article Complet