Resident Evil Code Veronica : Pourquoi l'opus le plus sous-côté de la série mérite un remake ?

À en croire certaines rumeurs, Resident Evil 4 serait le prochain épisode de la franchise horrifique de Capcom à avoir droit à son remake. Et pendant ce temps-là, Resident Evil: Code Veronica reste dans l’ombre alors qu’un bon remake lui permettrait de sortir de son statut d’opus le plus sous-estimé de la série.

Resident Evil, Resident Evil 2, Resident Evil 3… Voilà une trilogie que beaucoup considèrent comme particulièrement culte dans l’histoire du jeu vidéo, et notamment du survival-horror. Après tout, qui n’a jamais entendu parler de la fameuse petite bourgade de Raccoon City et de son funeste destin ? C’est d’autant plus difficile d’y avoir échappé que l’histoire de ces trois jeux ne s’est pas arrêtée à leur première sortie sur PS1. Au cours des vingt dernières années, tous sont passés par la case remake. Ça a commencé en 2002 avec le premier opus, puis ça s’est accéléré il y a peu avec le deuxième et le troisième opus, dont les remakes sont respectivement sortis en 2019 et en 2020.



Et autant dire que le succès a largement été au rendez-vous pour ces trois nouvelles versions, qui ont séduit plusieurs millions de joueurs à travers le monde. À une époque où la pratique du remake devient de plus en plus courante, il n’est donc pas étonnant d’apprendre que Capcom n’entend pas s’arrêter là. Si cela n’a encore rien d’officiel pour le moment, il semblerait qu’un remake de Resident Evil 4 soit actuellement en préparation. Étant donné l’engouement pour cet opus, qui reste l’un des plus appréciés de la série, cela a réjouit un bon nombre de joueurs. Pourtant, s’il y a bien un épisode qui mérite un remake, ce n’est pas Resident Evil 4… Mais Resident Evil: Code Veronica !

Trop de Resident Evil 4 tue Resident Evil 4

Si l’on suit le cheminement des précédents remakes, il est assez aisé de comprendre la logique de Capcom : l’idée est de remettre au goût du jour les épisodes principaux de la série, donc ceux qui sont numérotés. Mais il faut tout de même garder un peu de bon sens et ne pas dépasser certaines limites. D’accord, le premier Resident Evil a eu droit à son remake seulement six ans après sa sortie, et celui-ci a complètement transcendé la légende du jeu. C’était un véritable coup de maître. Mais pour Resident Evil 2 et Resident Evil 3, il n’était pas déconnant de leur offrir un remake en bonne et due forme dans le sens où chacun d’eux restait assez difficile d’accès de nos jours. Et puis, avouons-le, ils avaient tout de même terriblement vieilli pour la nouvelle génération de joueurs.

On ne peut décemment pas en dire autant pour Resident Evil 4. Non seulement cet opus a plutôt bien vieilli, ce qui fait qu’il reste parfaitement jouable aujourd’hui – et c’est d’ailleurs ce qui en fait un grand jeu ! –, mais en plus il a déjà eu droit à son portage sur presque toutes les consoles disponibles à ce jour. Vous avez une PS4 ou une Xbox One ? Vous pouvez y jouer. Vous avez une PS5 ou une Xbox Series X|S ? Grâce à la rétrocompatibilité, vous pouvez y jouer. Vous avez une Nintendo Switch ? Vous pouvez y jouer. Vous avez un PC ? Vous pouvez y jouer. Vous avez un smartphone ? Vous pouvez y jouer. Vous avez un casque de réalité virtuelle ? Oh ça alors, vous pouvez y jouer aussi ! Et pendant ce temps-là, un opus aussi exceptionnel que Code Veronica reste dans l’ombre.

Code Veronica : un opus largement sous-estimé

Doit-on rappeler à Capcom que pour ses créateurs, Resident Evil: Code Veronica était censé être le véritable Resident Evil 3 ? Alors certes, les choses ne se sont pas passées comme prévu et le titre a fini comme une sorte de spin-off non numéroté, mais il n’en reste pas moins un épisode important dans la chronologie de la licence. Et pourtant, en raison de ses plus faibles résultats que les autres jeux de la franchise, il est constamment laissé de côté par l’éditeur. De ce fait, en dehors d’une version HD digitale sortie sur PS3 et Xbox 360 en 2011 puis portée sur PS4 et Xbox One en 2017, il ne reste pas l’opus le plus accessible pour tous. Et puis franchement, lui faire un remake digne de ce nom ne serait-il pas le meilleur moyen d’offrir à ce jeu la lumière qu’il mérite ?

À l’instar de Resident Evil 2 et Resident Evil 3, Code Veronica est un épisode qui a aujourd’hui pas mal vieilli. Un aspect qui rebutera sans aucun doute les joueurs actuels donc, si ce n’est pas sa difficulté particulièrement relevée qui s’en charge. Et si certains fans – dont moi – considèrent que c’est justement ce qui fait tout son charme, au point même de le hisser parmi les meilleurs opus de la franchise, il ne faut pourtant pas le résumer à cela. Parce que si Code Veronica est une véritable réussite, c’est aussi et surtout pour son scénario et sa narration, qui sont de loin les plus intéressants que nous ayons pu voir à ce jour dans la série. Alors que cette dernière est réputée pour son côté simpliste très série B, elle a prouvé avec cet épisode que Resident Evil pouvait être plus que ça.

Pour ce faire, les inspirations de Capcom ont été aussi nombreuses que variées : Psychose (Alfred Hitchcock), Nosferatu (Friedrich Wilhelm Murnau) et Matrix (Les Wachowski) sont par exemple quelques-unes des références qui ont servi de base au jeu. Et grâce à tout cela, Code Veronica s’impose comme une véritable aventure psychologique, à la fois sombre mais terriblement touchante et émouvante. D’ailleurs, pour preuve de son importance dans l’histoire de la franchise, certains des épisodes sortis par la suite n’hésitent pas à faire mention d’éléments évoqués dans cet opus. Ce n’est, certes, pas indispensable pour profiter des jeux – après tout, on parle tout de même de Resident Evil –, mais quand même.



Pour offrir à Code Veronica le succès qu’il mérite

Alors oui, que ce soit pour remettre son gameplay au goût du jour ou pour permettre au plus grand nombre de découvrir son histoire, cet opus mérite à tous les niveaux de passer par la case remake. Ou en tout cas beaucoup plus que Resident Evil 4, qu’on a tous déjà largement assez vu au cours des seize dernières années. Avec une formule similaire à celle des remakes de Resident Evil 2 et Resident Evil 3, cela permettrait de rendre Code Veronica beaucoup plus accessible – sans pour autant le rendre trop facile, attention Capcom –, tout en permettant aux joueurs étant passés à côté de découvrir à quel point cet épisode est brillant, aussi bien dans sa narration que dans son atmosphère. Une formule que Resident Evil: Revelations 2 a d’ailleurs plus ou moins tenté de reproduire en 2015… en s’y cassant les dents.

Source: Lire L’Article Complet