Tourisme : Harry Potter, Emily In Paris…Partir en vacances sur les traces de ses héros préférés

Le restaurant du petit ami d’Emily in Paris, l’école Poudlard de Harry Potter près de Londres, la capitale du royaume des Sept Couronnes de Game of Thrones à Dubrovnik : le tourisme des lieux de tournages de séries s’est développé de façon exponentielle ces dernières années. Un phénomène qui va de pair avec la multiplication des diffusions sur des plateformes audiovisuelles.

Dans les pas d’Emily

À Paris, Julia Kabalkin, 15 ans, a les yeux grand ouverts devant le restaurant Terra Nova dans le 5e arrondissement, lieu de tournage de la série Emily in Paris. Arrivée le matin même de Chicago, elle découvre la capitale française pour la première fois et vient de se prendre en photo devant la porte de l’immeuble où vit l’héroïne de sa série favorite. « Je lui ai fait la surprise de ce tour. Elle ne savait pas », explique sa grand-mère, Robin Golden, qui l’accompagne et n’a pas vu la série au succès international racontant les aventures d’une jeune Américaine à Paris.

Son compagnon Steven et sa fille Anna de 8 ans n’ont pas eu cette chance, les tarifs (94 livres le billet, 110 euros) étant trop élevés, ils sont restés à Londres. C’est la première fois que Delphine Dugué faisait du tourisme audiovisuel. « Quoique, l’été dernier en Camargue, on a attendu devant le portail de la série Ici tout commence pour voir les acteurs », reconnaît-elle.

Face au succès du tourisme audivisuel, l’OMT met en garde contre le revers de la médaille, la trop forte affluence. Comme à Maya Bay en Thaïlande, destination popularisée par le film La Plage qui a dû fermer un temps pour protéger son écosystème. Ou comme à Dubrovnik, en Croatie, submergée par les fans de Game of Thrones rejouant la « marche de la honte » dans les étroites rues de la ville.

Source: Lire L’Article Complet