Tradescantia : comment entretenir une misère

Le tradescantia, également connu sous le nom de misère, est une plante rampante ou grimpante vivace aux fleurs éphémères qu’il est facile de cultiver en pot et en suspension, préférentiellement en intérieur. Résistante et simple à entretenir, la misère se bouture facilement.

Restez informée

Le tradescantia est une plante qui a besoin d’une terre riche, mais correctement drainée. L’idéal est de le planter dans un mélange à parts égales de terreau fibreux, de tourbe et de sable. Placez du gravier au fond pour faciliter le drainage et n’utilisez pas de soucoupe. Pour qu’il puisse pousser correctement, plantez-le au printemps et placez le pot (10 à 15 centimètres de diamètre) à la lumière vive (pour une belle coloration du feuillage), mais sans exposition directe au soleil. À noter qu’il existe également des tradescantias rustiques qui peuvent être plantés en pleine terre et qui, dans ce cas, doivent être placés à la mi-ombre.

Le tradescantia se plaît en intérieur, ou en serre, car c’est dans une atmosphère chaude et humide qu’il se développe le mieux. La température idéale pour lui oscille entre 20 et 25 °C, et dans tous les cas, il faut le préserver des températures inférieures à 10 °C et bien entendu du gel.

Quand arroser un tradescantia ?

Dans sa phase de croissance, il a besoin d’être arrosé régulièrement afin de maintenir le terreau humide. Deux arrosages par semaine conviennent, sachant qu’il est également possible de le bassiner de temps à autre, en période de forte chaleur. En dehors de cette phase de croissance, le terreau ne doit pas rester humide et un arrosage hebdomadaire suffit. Pensez à retirer régulièrement les feuilles sèches. Si elles brunissent à l’excès, c’est probablement que l’air doit être trop sec et le terreau pas assez humide.

Vous pouvez rempoter votre tradescantia chaque année en avril en lui administrant de l’engrais liquide pour plantes vertes, tous les quinze jours, jusqu’au début de l’automne. Pour qu’il garde de la vigueur, taillez les tiges retombantes d’un tiers.

Source: Lire L’Article Complet