Un essai vaccinal contre le VIH va bientôt être lancé en France

Déjà 40 ans que le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) a été découvert et à l’heure actuelle il n’existe aucun traitement capable de guérir du virus. Cependant, depuis plusieurs années et dans le monde entier, des chercheurs ne cessent d’avancer sur la découverte d’un traitement définitif contre Sida. Cela a été le cas pour deux patients. Le “patient de Londres” qui, en juillet 2020, était en rémission depuis 30 mois et ne présentait aucune trace du VIH dans son organisme après une greffe de cellules souches hématopoïétiques, de même pour le “patient de Berlin”.

  • Arrivée de touristes à Majorque pour les vacances de Pâques

    AFP

  • Tour Eiffel, London Bridge, Colisée: des villes du monde plongent leurs monuments dans le noir pour la planète

    Le Figaro

  • Ce chien est un véritable pro de l'évasion

    KameraOne

  • Avons-nous des gènes zombies ? Selon une étude américaine, oui

    Gentside

  • Espagne: bouclée pour ses habitants mais ouverte aux étrangers, le paradoxe Madrid au temps du Covid

    AFP

  • «Parfois on ne gagne même pas 20 euros par jour»: en Italie, des livreurs alertent sur leurs conditions de travail

    Le Figaro

  • Face à la flambée épidémique, l’Allemagne exige des tests négatifs pour les voyageurs aériens

    Le Figaro

  • Les États-Unis ont proposé leur aide à l’Égypte «pour la réouverture du canal de Suez»

    Le Figaro

  • Les Japonais succombent aux cerisiers malgré les mises en garde sanitaires

    AFP

  • Louez l’une des îles privées de Richard Branson pour 25.000 dollars la nuit

    Cover Video

  • À Marseille, une distribution alimentaire organisée au Vélodrome pour les étudiants

    Le Figaro

  • Génocide des Tutsi du Rwanda: 'responsabilités lourdes et accablantes' de la France (rapport français)

    AFP

  • Madrid confinée mais ouverte aux étrangers: les Espagnols exaspérés par cette différence de traitement

    Le Figaro


  • Arrivée de touristes à Majorque pour les vacances de Pâques
    Des passagers quittent l'aéroport de Palma, après leur arrivée à Majorque, aux Baléares, alors que des vols provenant d'Allemagne arrivent sur l'île espagnole. IMAGES


    AFP


  • Tour Eiffel, London Bridge, Colisée: des villes du monde plongent leurs monuments dans le noir pour la planète
    Des villes du monde entier ont éteint leurs lumières pendant une heure ce samedi 27 mars pour l'«Earth Hour», une opération destinée à mobiliser pour la protection de la planète. Paris, Londres, Rome, entre autres, ont respectivement éteint les lumières de leurs monuments emblématiques.


    Le Figaro


  • Ce chien est un véritable pro de l'évasion
    Un couple du nord de l'Angleterre se demandait comment leur chien Arnie, arrivait sans cesse à s'échapper de la cuisine. Une caméra de surveillance a filmé le chien « Houdini » en action.


    KameraOne

VIDÉO SUIVANTE

En France, le Vaccine Research Institute, l’Inserm, l’ANRS et l’Université Paris-Est Créteil vont lancer courant avril, un essai vaccinal visant à développer un vaccin préventif contre le VIH. Au total, plus de 72 volontaires vont participer à cet essai.

Technologie innovante

Selon les chiffres communiqués par l’Organisation Mondiale de la Santé, en 2019, plus de 1,7 millions de personnes ont été contaminées par le VIH. Au total, ce sont plus de 38 millions de personnes qui vivent avec ce virus dans le monde. Et pour donner une lueur d’espoir à ces malades, un vaccin va bientôt être testé en France.

En effet, un vaccin pas comme les autres va entrer en phase de test. Nommé “CD40.HIVRI.Env”, il a pour particularité de s’attaquer directement aux cellules responsables du VIH, les cellules dendritiques. Il repose sur l’injection d’anticorps monoclonaux, “afin de diriger la réponse contre le VIH exactement au niveau des cellules les plus importantes pour l’éducation et l’activation du système immunitaire, c’est-à-dire les cellules dendritiques” explique le Pr. Yves Lévy, directeur du VRI.

Les anticorps monoclonaux sont présents dans les vaccins. Il s’agit de “protéines fabriquées par les cellules du système immunitaire. Les anticorps monoclonaux sont des anticorps fabriqués en laboratoire à partir d’un clone de cellule. Ils ont la capacité de reconnaître et de cibler spécifiquement certaines cellules” rappelle l’Inserm.

Pour cet essai vaccinal, il s’agit d’une protéine de l’enveloppe du VIH qui a été fixée sur les anticorps monoclonaux du candidat vaccin. Ainsi, “le système immunitaire doit apprendre à reconnaître cette protéine, pour neutraliser le virus” affirme l’Inserm.

Des volontaires

Pour voir le jour, le VRI recherche 72 volontaires âgés entre 18 et 65 ans. L’essai de la phase I a pour but d’évaluer la non-toxicité du vaccin. Cette phase sera menée en “double aveugle” affirme l’Inserm. C’est-à-dire qu’une partie des volontaires recevra le vaccin, l’autre, se verra injecter un placebo. L’essai vaccinal se déroulera sur 12 mois, comprenant 8 visites à l’hôpital, toutes indemnisées.

Ce vaccin ADN a pour but d’amplifier la réponse immunitaire et obtenir une meilleure efficacité comme le confirme le professeur Yves Lévy. “Cet essai permettra également d’étudier l’effet de la combinaison du vaccin ciblant les cellules dendritiques et d’un vaccin ADN. L’objectif est de potentialiser l’effet des vaccins et de maintenir à long terme la réponse immunitaire, notamment la production d’anticorps, contre le VIH” explique-t-il.

Source: Lire L’Article Complet