Un nouveau variant du coronavirus avec des mutations inquiétantes découvert au Royaume-Uni

Après le variant britannique et ses homologues sud-africains et brésiliens, une nouvelle mutation du coronavirus vient d’être identifiée. Bien qu’il existe en réalité de très nombreux variants, celui-là est à surveiller de près au même titre que les trois cités précédemment, si ce n’est plus.

  • Pour les fournisseurs des stations de ski, le pire est à venir

    AFP

  • Les taxis jaunes, une institution new-yorkaise en voie de disparition?

    AFP

  • La Norvège "déplace" des montagnes… pour amener le ski dans Oslo

    AFP

  • Deuxième séjour dans l'espace, SpaceX, Elon Musk: entretien avec Thomas Pesquet

    AFP

  • Mali: le retrait précipité des troupes de l'opération Barkhane «serait une erreur», pour Emmanuel Macron"

    Le Figaro

  • USA: La ville de Central Falls ouvre la vaccination à tous les adultes

    AFP

  • Voici comment le rover Perseverance de la NASA va se poser sur Mars

    KameraOne

  • Séparatisme et ghettoïsation: «On ne reproduit pas les erreurs du passé», assure Nadia Hai

    Le Figaro

  • Un suspect tente d'échapper à la police, une mère le plaque au sol

    KameraOne

  • Vague de froid aux USA: le Texas se réveille sous la neige

    AFP

  • Les îles Canaries frappées par une tempête de sable du Sahara

    KameraOne

  • Une fête illégale interrompue en Angleterre, des dizaines de fêtards fuient par le toit

    KameraOne

  • Crise du secteur du ski : l'hiver est rude aussi pour les sous-traitants et les équipementiers

    Euronews

  • Près de Calais, quelque 250 phoques font leur retour sur les côtes

    Le Figaro

  • Covid-19: en Italie, Matteo Salvini s’oppose au maintien de la fermeture des stations de ski

    Le Figaro


  • Pour les fournisseurs des stations de ski, le pire est à venir
    "On est morts": en Isère, la filière de production d'équipements de montagne, déjà impactée par la fermeture des remontées mécaniques, prévoit un effondrement de son carnet de commande pour 2021.


    AFP


  • Les taxis jaunes, une institution new-yorkaise en voie de disparition?
    Ils étaient omniprésents dans les rues de New York, jour et nuit, aussi emblématiques de la "Grosse Pomme" que l'Empire State Building ou les casquettes des Yankees. Mais après un an de pandémie, les taxis jaunes sont devenus rares, et leur avenir semble incertain.


    AFP


  • La Norvège "déplace" des montagnes… pour amener le ski dans Oslo
    Les Norvégiens naissent, dit-on, avec des skis aux pieds. Alors en raison du manque de neige et de la nécessité cette année de ne pas trop voyager à cause du Covid, les autorités "déplacent" les montagnes… pour permettre aux habitants de skier dans les parcs d'Oslo.


    AFP

VIDÉO SUIVANTE

Une mutation particulière au niveau de la protéine Spike

Des chercheurs britanniques ont découvert que les premiers cas de ce nouveau variant, appelé B1525, remontent au mois de décembre 2020. Depuis, 39 cas ont été détectés au Royaume-Uni et 35 au Danemark. Il y aurait également déjà eu 29 cas au Nigéria, 10 aux États-Unis, 2 en Australie… En tout, treize pays sont touchés dont la France avec 5 cas. Mais ces chiffres sont très probablement en-dessous de la réalité et sont en constante évolution. Vous pouvez retrouver les chiffres à jour ici, dans ce rapport de l’Université d’Édimbourg.

Les scientifiques se veulent alarmants car B1525 possède plusieurs mutations parmi lesquelles E484K. Il s’agit d’une mutation sur la protéine Spike, trouvée sur les virus sud-africains et brésiliens. Elle permet ainsi au coronavirus de mieux pénétrer et donc infecter les cellules. Mais cela aurait aussi un impact sur l’efficacité de certains vaccins. D’autres mutations ont été signalées, Q677H et F888L, dont les effets spécifiques ne sont pas encore connus.

Un virus originaire du Nigéria ?

Si le virus a été détecté pour la première fois au Royaume-Uni à la mi-décembre, cela ne veut pas dire qu’il s’agit du lieu d’origine de cette mutation. Ces “premiers infectés” ont été reliés au Nigéria, où un cas a été découvert fin-décembre et où 12 des 51 premiers échantillons analysés montraient la présence de cette nouvelle variante. Pour l’heure, il est difficile de savoir où cette mutation est née et quel pays a ensuite été contaminé.

Il faut donc surveiller de près ce variant sans pour autant céder à la panique. D’autant plus qu’avec la multiplication des variants depuis plusieurs mois, dont certains qui possèdent la mutation E484K, les laboratoires travaillent déjà sur une nouvelle formule du vaccin. Celle-ci devrait permettre d’être toujours aussi efficaces, peu importe si le virus ciblé a muté ou non.

Source: Lire L’Article Complet