Voyage au Canada : à la découverte du jardin botanique de Montréal

Fondé en 1931, le Jardin botanique canadien est considéré comme l’un des plus splendides au monde.

Restez informée

Un poumon vert en pleine ville

Le Jardin botanique de Montréal, qui s’étend sur 75 hectares, regroupe des plantes de toutes les régions du globe. Les citadins viennent se ressourcer au milieu de 22000 espèces et cultivars (variétés de plantes ou arbres obtenues artificiellement) dans ce vaste espace vert, qualifié de “miracle boréal” vu la rigueur du climat canadien. Il se décline en une trentaine de jardins thématiques : alpin, aquatique, japonais, chinois… Celui des Premières-Nations présente ainsi les plantes d’Amérique du Nord et le rapport privilégié qu’entretiennent les peuples autochtones avec la flore locale.

Architecture symbolique

Expression de la modernité au début des années 1930, le style Art déco cadre parfaitement avec la vision du fondateur du jardin, le frère Marie-Victorin. Sur la façade de briques et de pierres du pavillon administratif (photo) sont intégrés de nombreux éléments décoratifs qui illustrent les spécificités de la faune et de la flore québécoises. Les bas-reliefs colorés ornant la partie supérieure des tours de l’édifice évoquent les relations étroites entre l’homme, les animaux et le monde végétal. Celui qui représente deux enfants effeuillant une marguerite avec l’ inscription “Reine des prés, dis-moi la vérité” rappelle la vocation scientifique du jardin et la quête de la connaissance.

Paradis pour orchidomanes

Henry Teuscher, qui dessina les plans du Jardin botanique et fut son premier conservateur, était aussi un botaniste de réputation internationale. Passionné d’orchidées, il est à l ’origine d’une remarquable collection de près de 4000 spécimens. Dans un décor évoquant les ruines d’une ancienne forteresse envahie par les fleurs tropicales, on en trouve de toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. La plus petite, originaire d’Australie, possède une fleur qui ne mesure que 3 millimètres. Quant à celle aux mensurations impressionnantes appelée “’Orchidée tigre”, elle peut pousser jusqu’à 3 mètres au-dessus du sol et ses fleurs atteignent facilement 15 centimètres. Une vraie géante !

Des serres luxuriantes

Sous un toit de verre et d’acier, le système de brumisation accentue un peu plus la moiteur du lieu. Ici, la couleur verte s’exprime avec luxuriance et se décline dans toutes ses nuances. Ouvertes au public en 1956, dix grandes serres abritent 36000 plantes qui représentent 12000 espèces et variétés. Les Aracées y déploient leur panache de feuilles comme les Monstera ou la bien-nommée “oreille d’éléphant”, à la forme si parlante. Et les bégonias au feuillage parfois extravagant s’épanouissent dans la chaleur tropicale.

L’œuvre d’une vie

Botaniste autodidacte, le frère Marie-Victorin a mis toute son énergie et sa passion dans la création du Jardin botanique. Un projet né après un long voyage à travers trois continents à la découverte des plantes du monde en 1929. De son vrai nom Conrad Kirouac, ce religieux, également professeur d’université, souhaitait réunir “pour la science et pour l’art les grandes merveilles de Dieu”.

Les insectes à l’honneur

Après deux ans de travaux, l’Insectarium doit rouvrir ses portes à la fin de l’été. A découvrir : une architecture repensée dans un design tout en verre qui offre un nouvel éclairage sur le biotope des insectes. Le circuit, en partie en sous-terrain, s’inspire de l’habitat des petites bêtes. Pas moins de 300000 spécimens vivants ou naturalisés y sont représentés. Les étonnants insectes feuilles figurent parmi les incontournables de la visite. espacepourlavie.ca/insectarium

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Voyages n°47 juin-juillet 2021

A lire aussi :

⋙ 7 sites naturels exceptionnels à voir au nord de Montréal

⋙ Voyage Au Canada : itinéraire au fil du Saint-Laurent de Québec à l’île de la Madeleine

⋙ 11 infos insolites sur le Canada

Source: Lire L’Article Complet