Yaouank contraint d’annuler ses deux soirées de fest-noz à Rennes

C’est un gros coup dur, pour l’association Skeudenn Bro Roazhon qui organise chaque année le festival Yaouank dans la capitale bretonne. En raison du durcissement des règles sanitaires en Ille-et-Vilaine, les organisateurs du plus grand fest-noz
de Bretagne ont pris la décision, « à contrecœur », d’annuler les deux grandes soirées qui devaient se tenir les 19 et 20 novembre dans la salle du Liberté, à Rennes.

Le département ayant dépassé le seuil d’alerte de 50 cas pour 100.000 habitants il y a quelques jours, de nouvelles mesures s’imposent en effet depuis ce lundi. Il y a bien sûr le retour du masque à l’école pour les élèves des écoles primaires mais aussi le rabaissement de la jauge à 75 % dans les discothèques ainsi que dans les salles de spectacles et de concerts.

Le fest-noz « incompatible avec le respect des gestes barrières »

Impossible, dans ce cas, d’organiser dans de bonnes conditions le grand fest-noz le 19 novembre et le concert hommage à Yann-Fañch Kemener le 20 novembre car « la baisse de la jauge met en péril les finances de l’association », indique ce lundi Skeudenn Bro Roazhon dans un communiqué. « Et la pratique du fest-noz est incompatible avec le respect des gestes barrières », poursuit l’association, contrainte d’annuler pour la deuxième année de suite son événement phare.

Démarré mercredi, le festival Yaouank n’annule pas pour autant toutes ses soirées, avec plusieurs fest-noz qui sont maintenus ainsi que les concerts prévus les 17 et 18 novembre à la salle de la Cité. L’association s’engage par ailleurs à proposer au cours de sa saison 2022 l’intégralité des groupes professionnels et à reprogrammer l’hommage à Yann-Fañch Kemener, figure du chant traditionnel breton décédé le 16 mars 2019.

Source: Lire L’Article Complet