Coton bio, éco-responsable… Nos conseils pour faire le bon choix

La mention “coton raisonné”, “sustainable” ou “conscious” fleurie sur toutes les étiquettes. Les consommateurs y sont de plus en plus sensibles et les marques l’ont bien compris. Mais que cache cette promesse d’un vêtement plus “responsable”?

Restez informée

A lui seul, le coton occupe 2,5% des surfaces cultivées et engloutit 25% des pesticides consommés dans le monde. Et près des 2/3 du coton cultivé est génétiquement modifié. Pire, le coton bio ne représente que 0,7% du coton produit dans le monde. “La plupart des marques mass-market utilisent des termes génériques qui sont trompeurs, estime Eloïse Moigno, fondatrice de SloWeAre, plateforme engagée dans la mode éco-responsable et éthique. Il faut vraiment apprendre à lire entre les lignes !

Gots

Dans l’univers du textile, Gots (pour Global Organic Textile Standard) est le label de référence pour les vêtements biologiques. “C’est le label le plus complet, estime Eloïse de SloWeAre, car il intègre les dimensions environnementale et sociale.” Pour obtenir l’étiquette Gots “biologique”, les produits textiles doivent intégrer au minimum 95% de fibres biologiques certifiées. Le label garantit aussi que les normes sociales définies par l’organisation internationale du travail sont respectées (pas de travail des enfants, horaires de travail décent, liberté syndicale etc.). “Il est payant pour chaque produit, poursuit l’experte. Il n’est donc pas forcément accessible aux très jeunes marques qui pourraient pourtant y prétendre.

Oeko-Tex

Le label Oeko-Tex est lui de plus en plus courant et inspire confiance aux consommateurs. Il est intéressant, car il permet de certifier qu’il est sans substance toxique et donc inoffensif pour la santé humaine. Mais attention cela ne signifie pas que le coton est bio ou respecte l’environnement. Le nom en allemand “Oeko” (Eco) peut prêter à confusion et des produits en coton conventionnel peuvent être certifiés Oeko-Tex.

Coton raisonné

Enfin la prudence est de mise avec les mentions “coton raisonné” ou “sustainable“. Ce coton n’a rien de biologique ou d’éco-responsable. En 2019, 22% de la production mondiale de coton était labellisée Bci (Better Cotton Initiative). Epinglé par Cash Investigation dès 2017, le coton Bci utilise des Ogm nécessitant moins d’eau et moins de pesticides, directement intégrés à l’Adn de la plante. “Attention, c’est un pseudo label vert“, tranche Eloïse Moigno.

Cet article est extrait du tout dernier hors-série Femme Actuelle “Dépenser moins, consommer mieux”, disponible en kiosque au prix de 6,90€.

A lire aussi :

⋙ Mon bio jean
⋙ Fashion Revolution Day : c’est quoi cette journée ?
⋙ Ekyog lance une ligne de jeans bio

Source: Lire L’Article Complet