Des spectaculaires masques haute couture vendus aux enchères

Reconnu pour son approche sustainable de la haute couture, le créateur néerlandais Ronald van der Kemp met aux enchères vingt-neuf modèles de masques hors du commun.

En avril, alors que le confinement paralysait le monde, le créateur Ronald van der Kemp a créé la surprise avec une performance artistique depuis l’Hôtel Europe à Amsterdam. Près d’une trentaine de mannequins étaient apparus aux fenêtres du palace dans des créations du Néerlandais dont des masques revus comme des œuvres d’art. Un projet artistique qui se poursuit aujourd’hui par la vente aux enchères de ces accessoires par la maison de vente britannique Christie’s.

Les enchères démarrent à 100 euros et sont ouvertes jusqu’au 30 septembre prochain.

Baptisée Couture for Change, cette opération met à disposition vingt-neuf modèles confectionnés par Ronal van der Kemp à partir de chutes de tissus de ses précédentes collections. Depuis 2014, le créateur mène en effet une révolution discrète dans le milieu très fermé de la haute couture : celle du respect de l’environnement. Il propose une alternative green au travail artisanal en utilisant des matériaux récupérés ou des tissus dont personne ne veut. Fabriqués à partir de soie, d’organza, de satin ou de cuir doré, les masques haute couture mis aux enchères par Christie’s n’échappent pas à cette règle de la mode circulaire.

Le bonus ? Chaque masque est vendu avec le croquis original dessiné par Ronald van der Kemp. Les enchères sont ouvertes depuis le 17 septembre avec une mise de départ de 100 euros pour des modèles estimés entre 500 et 800 euros. L’intégralité des bénéfices de l’opération qui court jusqu’au 30 septembre sera reversée à l’association Refugee Company qui accompagne l’insertion sociale des réfugiés.

Source: Lire L’Article Complet