Le cas Tika : est-ce bien raisonnable d'habiller son chien comme une fashion victim ?

Tika the Iggy, frêle lévrier à poil ras, affole les réseaux avec ses meilleurs looks, faisant une entrée fracassante dans le monde de l’influence, plus de 980.000 abonnés sur Instagram. Pour le meilleur et pour le pire ?

À quelques milliers d’abonnés près, le toutou touche le million sur Instagram : le chiffre a même déjà été atteint sur TikTok. Voilà donc un chien qui commence à peser, aussi maigre soit-il. En quelques mois, Tika The Iggy est devenue la nouvelle star des réseaux, sous l’étiquette d’influenceur canin. Tika ? Un frêle lévrier italien vivant à Montréal, qui galvanise ses fans en menant une vie mieux sapée que la vôtre, laquelle est, rappelons-le, davantage portée sur le jogging et le molleton ces temps-ci que sur les talons et le col bien mis. La sienne, documentée d’un post tous les deux jours, se résume à raconter que le vêtement est une fête, et ce par tous les temps, Covid ou pas Covid. De quoi apporter un peu de réjouissance en ces heures de morosité. Mais est-ce bien raisonnable ?

Tika The Iggy en tenue de Noël.

Tika The Iggy, en marinière Harvoola.

Tika The Iggy en tenue grand soir Hound Around.

Tika The Iggy, en tricot arc-en-ciel Haute Dogue.

Alerte de la SPA britannique

Sur sa silhouette chétive, ses maîtres se plaisent à montrer que toutes les folies créatives sont permises, avec l’aide de marques spécialisées dans le vêtement canin. Pour réchauffer la bête aux pattes enfoncées dans la neige, on verra ainsi passer une veste en jean enfilée sur un pull en moumoute, un petit truc en plumes rose malabar façon cabaret, une maille épaisse surmontée d’un collier en perles, des bonnets à double pompon – sa marque de fabrique – des pantoufles-chaussettes assorties… Un accoutrement coloré, certes parfaitement calibré pour les réseaux, mais qui pose question : habiller son chien comme une fashion victim tient-il de la maltraitance ?

Depuis plusieurs années, la Société de protection des animaux britannique, la RSPCA, met en garde sur les conséquences psychologiques qui guettent les animaux déguisés, notamment en périodes festives. «Pour nous dire ce qu’ils ressentent, les chiens utilisent leurs oreilles, leur queue, des mouvements de leur corps, de leurs yeux. Si nous commençons à les couvrir, il devient très difficile pour eux de communiquer avec nous et entre eux. La recommandation de la RSPCA est qu’il ne faut pas couvrir les animaux», expliquait en 2015 la vétérinaire Samantha Gaines au quotidien britannique The Telegraph.

“Chien le mieux habillé du moment”

Stressé ou pas, Tika est devenu une star. L’engouement est tel que le lévrier s’est vu recevoir le titre du «chien le mieux habillé du moment» par le Huffington Post. L’animal a également «pris la parole» en donnant ses tips mode dans l’édition américaine de Vogue. Sur Tiktok, les séquences de ses meilleurs looks de chien confiné, regrettant de n’être pas sorti avec, tournent en boucle et inspirent les célébrités : les mannequins Sofia Vergara et Shay Mitchell se sont ainsi mises à parodier les vidéos, en montrant à leur tour les tenues dans lesquelles elles auraient aimé être vues en 2020. Résultat des courses ? Entre 3,5 et 6,8 millions de vues. Serions-nous devenus un peu fous avec nos toutous ? À ce stade, une chose est sûre : la «dogmania» est à son comble.

Source: Lire L’Article Complet