Luc Bruyère x Zalando : "Je ne suis pas une weird muse"

Pour le printemps-été 2021, le e-shop Zalando lance “Aujourd’hui pour demain” une campagne qui veut mettre en lumière des personnes qui se battent aujourd’hui dans l’espoir de créer un avenir meilleur.

Diversité & inclusion, body-positive, émancipation des femmes… Autant de valeurs que la première plateforme de mode et de lifestyle en Europe entend célébrer. Parmi les personnes et parcours mis en avant, Luc Bruyère, mannequin et artiste français qui challenge les normes de beauté dans l’industrie de la mode.

“La mode pour tous”, le but de Zalando

C’est l’une des nouvelles volontés de la mode, se rendre plus inclusive dans un monde où consommateurs et jeunes acteurs de l’industrie considèrent que les normes établies sont obsolètes. Déjà engagée sur les questions d’environnement, Zalando qui a aussi à cœur depuis quelques années d’évoluer avec ses clients confirme sont désir de représentativité avec “Aujourd’hui pour demain”, nouvelle campagne qui entend se saisir des nouveaux enjeux sociétaux.

“En tant qu’acteur majeur de l’industrie de la mode en France, nous avions à cœur de nous positionner aux côtés de nos clients et affirmer à plus haute voix le discours des générations engagées et inspirantes. Cette affirmation, nous voulions la rendre visible par tous, au travers d’affiches géantes présentes sur des places emblématiques de Paris, Lyon et Bordeaux”, commence Ombline Delepoulle, directrice marketing de Zalando France.

Je veux m’assurer cependant que cela ne soit pas une simple tendance et j’espère qu’il s’agit là d’un véritable tournant dans notre façon de voir le monde. – Luc Bruyère

Elle continue : “Cette campagne est aussi une célébration des valeurs qui sont au cœur de Zalando, en particulier la diversité et l’inclusion. L’année dernière, nous avons publié le bilan do.BETTER sur la diversité et l’inclusion, qui présente notre engagement sur le long terme – envers nos employés, nos partenaires et nos clients. Cette campagne de printemps souligne encore davantage notre ambition d’être le point de départ de la mode pour tous”.

Dans cette campagne, on retrouve sous l’objectif de Julien Vallon le mannequin trans Inès Rau, la militante gender fluid Agathe Mougin, la danseuse grande taille Serena Freira, la créatrice de bjoux upcyclée Kitesy Martin, le poète et photographe Faïd Hadji, ainsi que des personnalités qui s’engagent pour l’environnement comme Clara Berry et Dylan Bui et enfin le mannequin plus-size – et cover girl Marie Claire- Odile Gautreau.

Luc Bruyère : “Je voudrais laisser derrière moi un monde de possibles”.

Plus que des photos, c’est aussi une vidéo qui met à l’honneur ceux que Zalando estime être les héros de demain. La caméra du rappeur Britannique Mista Strange le skateur et militant LGBTQIA+ Yann Horowitz, Yoliswa Mqoco qui défend des idées body-positives et surtout Luc Bruyère dont la seule présence dans l’industrie mode a mis un coup de pied dans la fourmilière.

Né sans bras gauche, l’artiste, danseur et performer challenge notre notion du beau et rappelle surtout qu’être mannequin, c’est proposer des histoires et réussir à se métamorphoser à chaque pose, ce qu’il fait avec brio. Rencontre.

Marie Claire : Pourquoi avoir accepté de participer à cette campagne de Zalando ? 
?
Luc Bruyère : J’ai accepté de faire cette campagne car pour moi , c’est là que se trouve le véritable progrès, évidemment j’adore travailler pour le luxe mais faire partie d’une campagne commerciale avec une audience si large c’est une occasion de représentation à plus grande échelle.

C’est dire au monde : “non je ne suis pas une weird muse travaillant uniquement pour une niche mais je suis bel et bien chacun d’entre vous, avec vous”.

C’est une campagne tournée vers les valeurs, quelles sont celles que vous défendez et sur lesquelles vous aimeriez que la mode progresse ?

La seule vraie valeur que je défends est celle de l’amour, car elle est générique et regroupe toutes mes autres valeurs ; la liberté d’être ce que l’on est, quoi ou qui que l’on soit. C’est le respect et la tolérance de chacun avec ses différences, après tout n’est-ce pas ce qui nous rend uniques ? Ce sont toutes ces différences qui font les couleurs joyeuses de notre monde.

Je veux m’assurer cependant que cela ne soit pas une simple tendance et j’espère qu’il s’agit là d’un véritable tournant dans notre façon de voir le monde.

Ce sont toutes ces minorités qui forment la majorité et il est primordial que chacun d’entre nous soit représenté et puisse s’identifier, car cela permettra, je l’espère, à toutes les prochaines générations de rêver plus loin encore. Sans barrières.

Vous faites exception dans le paysage de la mode française, autant en tant que mannequin qu’en tant qu’artiste – et on sait la difficulté que peut représenter le fait d’être le ou la première dans une industrie. Quel héritage aimeriez-vous laisser pour les générations à venir ?

J’aimerais leur laisser un monde rempli d’espoir. Qu’importe d’où ils viennent, qu’importe leur couleur de peau, la forme de leur corps, le milieu dans lequel ils ont grandi, qu’importe leur genre, leur sexualité, ils sont beaux, car ils forment la pluralité du monde.

JE VOUDRAIS LAISSER DERRIÈRE MOI UN MONDE DE POSSIBLES.

Selon vous, qu’est-ce que chacun peut faire “aujourd’hui, pour demain” ?

Agir, garder les yeux ouverts et nous offrir de voir le monde à travers eux. Aimer. Crier, danser, célébrer la vie, toujours. 

Source: Lire L’Article Complet