Luca : le nouveau Pixar au savoureux goût de dolce vita

« Luca », le dernier-né des studios Pixar, offre un savoureux voyage gorgé de soleil. Véritable hymne à la tolérance, au courage et à l’amitié, le long-métrage d’animation est à découvrir sur Disney +, ce vendredi 18 juin.

C’est simple, après avoir regardé « Luca », une seule envie nous tenaille : prendre ses cliques et ses claques, enfourcher une Vespa rouge clinquant et rouler cheveux au vent direction l’Italie. Pour la première fois, les studios d’animation californiens nous catapultent au cœur d’une petite ville côtière de la Riviera transalpine, faite de maisons colorées et de rues pavées. Un panorama de charme qui laisse rêveur.se alors que l’été approche à grands pas.

L’histoire ? Celle de Luca, un gentil monstre marin, qui vit une existence paisible choyé par des parents-poules. Leur crainte ? Que leur fils ait la dangereuse idée de s’aventurer au-dessus du niveau de la mer pour poser une nageoire dans le monde des humains. Mais lorsque Luca rencontre Alberto – son homologue aquatique – tout bascule. Évidemment, vous le voyez arriver gros comme une baleine, ce dernier va l’entraîner à la surface et lui faire découvrir ce nouveau monde dans lequel tout semble possible. Car, une fois sur terre, les deux amphibiens troquent leurs écailles pour l’apparence de jeunes garçons. Grisés par ce super pouvoir et le monde fascinant des Hommes, les deux meilleurs amis prennent la poudre d’escampette et trouvent refuge dans le village de pêcheurs voisin… Là, ils font la connaissance d’une fillette un brin casse-cou, Giulia. Ensemble, ils s’associent pour remporter le triathlon annuel et gagner l’argent nécessaire à l’achat d’une Vespa – synonyme pour eux de liberté. Mais difficile de garder leur secret intact lorsqu’une simple goutte d’eau suffit à révéler leur vraie nature.






© Fournis par ELLE
LUCA.jpg”>

© Walt Disney / Pixar

Un film d’animation réussi

Réalisé par Enrico Casarosa, « Luca » est une bromance attendrissante ponctuée de délicieux clichés vert-blanc-rouge. Car, on ne peut décemment pas faire un long-métrage sur l’Italie sans caser une poignée de pasta ou de gelato et entendre quelques « Santa Mozzarella » par-ci par-là. Mais si l’histoire se veut simple, elle n’en est pas moins une ode à l’entraide, à la bienveillance et à la différence. Le tout, animé dans un joli écrin fait d’images vives et travaillées. Un hommage léché aux somptueux paysages des Cinque Terre et à l’Italie natale du réalisateur.

À l’image de ses prédécesseurs « Soul » et « Raya et le dernier dragon », le nouveau film d’animation Pixar sort directement sur Disney +, ce 18 juin.

Voir cette publication sur Instagram

Source: Lire L’Article Complet