Patou : l'interview "Creation in motion" de Guillaume Henry

« Un défilé imaginaire », c’est ainsi que Guillaume Henry qualifie la présentation de la collection Patou printemps-été 2021. Depuis qu’il a repris les rênes de la maison il y a deux ans, le créateur a toujours préféré des présentations intimistes aux défilés grouillant de monde. Comme d’habitude, nous découvrons donc la collection dans les bureaux et ateliers Patou, situés sur l’Île de la Cité, au cœur de Paris. Une ligne aux volumes bouffants, aux cols réfléchis et aux accessoires féminins. « Cette saison, chez Patou, vous allez trouver des chapeaux marins inspirés du patrimoine breton, des boucles d’oreilles inspirés d’un patrimoine régional de Savoie, des sabots en jean… ce n’est pas caricatural, c’est un clin d’œil pour le patrimoine français que j’aime infiniment, dont je suis très fière », nous explique Guillaume Henry. Une ligne romantique et très loin de la morosité ambiante. « J’avais envie de m’amuser, travailler des volumes, ne pas m’inquiéter de saisonnalité, de toutes ces choses qui peuvent parfois nous éloigner de ce qui nous anime initialement, à savoir la joie de faire ce métier et d’imaginer des vêtements », nous confie le directeur artistique. Finalement, avec cette collection, c’est un retour à l’essence même de la mode : des belles coupes, des jeux de volumes recherchés et une allure impeccable.

Source: Lire L’Article Complet