Printemps-Eté 2022 : les nouvelles tendances à connaître absolument

La mode, vous serez soulagés de l’apprendre, se rapproche de plus en plus de la normalité. Il y a eu plus de vrais défilés lors de la récente fashion week printemps-été 2022 pour les hommes qu’au cours des deux dernières saisons réunies. Les créateurs semblaient également plus heureux, la grande majorité d’entre eux faisant preuve d’un regain d’énergie créative que l’on n’avait pas vu pendant les confinements successifs. La meilleure nouvelle, cependant, c’est que les vêtements présentés étaient aussi beaucoup plus excitants à regarder, à toucher et à porter (on l’espère) que ceux qui ont défilé sur les podiums numériques de ces dernières saisons.

Nos collègues du British GQ ont passé en revue les tendances les plus importantes de la saison à venir au cours des dernières semaines pour vous constituer un guide complet constitué des pièces dont vous ne pourrez pas vous passer une fois le printemps 2022 venu. L’engouement pour les vêtements sans manches, la montée en puissance du gilet… rien n’est passé à côté de leur radar. 

1. Le cardigan remplace le manteau 

Les créateurs de mode masculine les plus avisés du monde ont eu cette saison l’idée ingénieuse de créer des manteaux à partir de… gilets. Des manteaux qui sont en fait des cardigans, bien souvent des cardigans à grosse maille. Cette pièce versatile s’accorde aussi bien avec un pantalon de survêtement Issey Miyake pour une longue journée de télétravail que porté par dessus un costume. On trouve les meilleurs modèles chez Dunhill, où le directeur de la création Mark Weston a associé ses cardigans avec des costumes deux pièces ciselés, et chez Jil Sander avec des teintes pastels. 

2. Le sans manches s’impose  

La tendance sans manches n’est pas toute neuve mais nous devons de nouveau vous en parler. Ce changement a d’abord attiré notre attention lorsque de nombreux créateurs, dont Prada et Marni, ont commencé à présenter des gilets sans manches soignés. Puis, plus récemment, Riccardo Tisci a fait de sa collection masculine une ode aux biceps nus. Pour la saison printemps-été 2022, la tendance s’est emballée et on a pu voir des tricots sans manches chez Erdem et Paul Smith, des gilets élégants portés sans rien d’autre chez Courrèges et Giorgio Armani, mais aussi des blazers sans manches et des blousons de motard taillés sur mesure qui ont fait fureur chez Burberry.

3. Il y aura des jupes, des tuniques et des shorts en tout genre 

Chez GQ, nous pensons depuis longtemps que les hommes devraient avoir autant de liberté que les femmes pour dénuder leurs jambes et le monde de la mode masculine semble enfin s’aligner avec cette idée. En s’inspirant des hommes qui portent des robes depuis déjà quelques temps comme Kid Cudi, A$AP Rocky, Ezra Miller et Harry Styles (sans oublier tous ceux qui portent des kameez, des lungi et des dhoti dans le monde entier), de nombreuses marques ont adopté cette tendance à l’occasion de la saison printemps-été 2022.

Chez Burberry et Prada, les micro-skorts (contraction de “short” et “skirt”) étaient à l’ordre du jour, tandis que chez Fendi, GMBH et Rick Owens, ce sont des tuniques ressemblant à des robes qui étaient à l’honneur. Si vous prévoyez de porter une jupe, un kilt ou une tunique l’été prochain, eh bien, faites vous plaisir. YOLO. 

4. Les costumes se métamorphosent 

Ce n’est un secret pour personne, la façon dont nous nous habillons pour le travail a irrémédiablement changé. Alors qu’autrefois on s’accoutrait d’un deux-pièces gris porté avec une chemise cinq jours par semaine, aujourd’hui, même les lieux de travail les plus autocratiques sur ce plan commencent à laisser couler. Il n’est donc pas surprenant que les marques qui plaçaient traditionnellement les vêtements sur mesure au cœur de leurs offres saisonnières aient entièrement repensé leur approche du “costume” pour la saison 2002, en choisissant, pour la plupart, de créer des deux-pièces faciles à porter, aussi bien sur le canapé qu’au bureau ou pour une visite rapide au magasin du coin.

Chez Hermès, Dries van Noten et Tod’s, on a vu des costumes à trois boutons en coton léger et en lin discrets et élégants. Giorgi Armani a présenté des deux-pièces avec des vestes-chemises, plutôt que des blazers. La ligne Homme Plissé Issey Miyake et Fendi s’inscrivent également dans cette tendance. 

5. Des couleurs en folie 

Il s’avère que les plus grands créateurs de mode masculine du monde sont aussi lassés que nous du gris chiné, de l’éponge marine et du jersey noir. La preuve avec l’extraordinaire palette de couleurs présentée sur les podiums de Londres, Milan et Paris. Chez Fendi, Casablanca et Louis Vuitton, on pouvait trouver des motifs très colorés. On pense notamment aux t-shirts surdimensionnés et aux vestes safari en cuir de Louis Vuitton dans une teinte arc-en-ciel. Chez Dolce & Gabbana et Moschino, des motifs criards inspirés des étés italiens ont trouvé leur place sur des costumes, tandis que chez Etro et Hermès, des teintes fruitées nous ont fait saliver devants d’alléchants pulls. 

6. L’ère des shorts larges est venue 

Si les shorts courts ont fait l’objet de toutes les conversations sur TikTok cette année, nous espérons sincèrement que 2022 sera placée sous le signe du short bermuda oversized. Les meilleurs exemples de cette tendance du short grand format (nettement plus flatteur pour les jambes plus âgées, pour information) se trouvaient chez Hermès dans les cuirs les plus fins, mais aussi chez Fendi, Zegna et Wooyoungmi dans des matières comme le mohair. De leur côté, Giorgio Armani, Lanvin et Dries van Noten ont sorti des modèles très sexy. 

7. Le tailoring sombre refait surface 

Le tailoring a pris un tournant cette année, mais cela ne signifie pas que notre nouveau monde, considérablement plus décontracté, ne nous obligera pas à nous habiller de temps en temps. C’est une bonne nouvelle pour tous les créateurs qui ont proposé des vêtements noirs très droits dans le cadre de leurs collections printemps-été 2022. 

Chez Louis Vuitton et Dior, les piliers du groupe LVMH, Virgil Abloh et Kim Jones ont présenté des tenues noir encre pour ouvrir leurs défilés respectifs. Chez Dior, Kim Jones a par exemple présenté un élégant pardessus noir taillé à la façon du mythique “tailleur oblique” de la maison française. D’autre part, Mark Weston chez Dunhill, Paul Smith et Dolce & Gabbana ont tous présenté des costumes noirs impeccablement coupés, dont aucun n’était porté avec une chemise ou une cravate (ce qui est exactement la façon dont vous devriez porter le vôtre). 

8. Les chemises larges vont envahir votre placard 

Aérée, flottante, légère… La crise climatique imminente nous réserve des décennies de canicules estivales, alors si vous devez acheter un nouvel article l’été prochain, choisissez une chemise super légère. Dior en a créé une en collaboration avec l’artiste George Condo et Dries van Noten a préféré se pencher sur la tunique over-sized. Dans les deux cas, ces pièces vous garderont au frais et ce sera aussi potentiellement un petit geste pour l’environnement étant donné du poids des chemises en question. 

9. Des trous partout 

Le retour de Courrèges aux mains du designer Nicolas Di Felice a été l’un des plus grands évènements dans la mode masculine cette saison. Le créateur a non seulement redonné vie à la marque parisienne légendaire en lui offrant une nouvelle silhouette pour la saison SS22, mais il a également présenté une série de gilets troués, qui ont fait sensation sur Instagram. Il n’est pas vraiment surprenant que toute une série de designers tout aussi vénérés lui aient emboîté le pas lors des plus récents défilés, que ce soit Riccardo Tisci chez Burberry ou Jonathan Anderson chez Loewe. 

10. Il y a des sandales pour tout le monde 

Peut-être est-ce dû au fait que nous avons tous porté plus de pantoufles pendant les fermetures répétées ou peut-être est-ce dû au fait que LVMH a récemment acheté Birkenstock ? Mais quoi qu’il en soit, presque tous les grands designers sont devenus fous de la sandale ultra-confortable pour le printemps/été 2022. 

Chez Dries van Noten, la grande majorité des mannequins vêtus de tuniques qui ont défilé étaient chaussés de sandales ultra bouffantes et de coussins. L’armée de mannequins Dior de Kim Jones était chaussée de chaussettes en cachemire et de sandales doublées de peau de mouton. Même chez Tod’s, les mocassins ont été remplacés par des sandales de randonnée.  

11. Le style université est toujours là 

De nombreux créateurs à Paris et à Milan ont mis au cœur de leurs collections une version plus légère des vestes d’université classiques. Chez Louis Vuitton, Dior et Moschino, des versions allégées ornées de caractères représentant les maisons respectives (les varsity jackets étaient à l’origine appelés “letterman jackets” en raison des lettres de l’école appliquées sur leur devant). Tandis que chez Burberry, les varsity jackets en cuir sont sans manches, chez Dolce & Gabbana, les motifs sont complètement fous. 

12. Le retour des tenues festives est enfin acté 

Le “partywear” est de nouveau à l’ordre du jour. Il suffit de regarder (mais pas de trop près car vous pourriez vous abîmer les yeux) les tailleurs en lamé, satin et soie ultra-brillants que l’on trouve chez Dolce & Gabbana, Moschino, Etro et d’autres. Cependant, pour une approche un peu moins tapageuse de cette nouvelle race de costumes festifs, vous pouvez vous tourner vers Dior, où les deux-pièces ultra-fins ressemblent davantage à des pyjamas, et vers Loewe, où les chemises soyeuses ressemblent à des robes à sequins. 

Via British GQ 

Source: Lire L’Article Complet