Fête de la musique : ce qu'il sera possible de faire (ou pas) le 21 juin

Une Fête de la musique masquée, encadrée et écourtée. Cette année, la pandémie de Covid-19 a largement restreint les possibilités de fêter le 4e art. En pleine troisième phase du déconfinement, lequel doit se terminer le 30 juin,  le ministère de la Culture a précisé qu’“aucune dérogation ou aucune tolérance n’est prévue” le soir du 21 juin. Les concerts “impromptus des musiciens, notamment amateurs, sur la voie publique” ne seront pas autorisés, a-t-il précisé dans le protocole sanitaire de la Fête de la musique publié sur son site.

Franceinfo fait le point sur ce qu’il sera possible de faire (ou non) le 21 juin.

Des concerts jusqu’à 23 heures pour un public assis

Couvre-feu oblige, à 23 heures il faudra ranger les instruments de musique et quitter les lieux. Aucune dérogation n’est prévue le soir de la Fête, prévient le ministère de la Culture. D’ailleurs les forces de l’ordre, en liaison avec les communes et les polices municipales, veilleront au respect des règles sanitaires, rappelle le ministère.

Seuls les concerts, qu’ils soient en plein air ou à l’intérieur, où les spectateurs disposent de places assises seront autorisés, afin de faciliter la bonne circulation du public et d’éviter des attroupements et le non-respect de la distanciation physique. A cette date, les festivals de plein air (dont les spectateurs sont debout) n’auront pas été autorisés à reprendre. Pour un pogo au milieu d’une foule en délire, il faudra donc encore patienter.

Les concerts dans les rues ou les bars et les restaurants sont interdits

Cette année, pas de concert improvisé sur un trottoir, devant une terrasse de café ou sur une place. Les regroupements de plus de 10 personnes sur la voie publique seront toujours interdits. Comme lors de l’édition 2020, les concerts dans les bars et les restaurants ne seront pas autorisés dès lors qu’ils sont susceptibles d’engendrer des regroupements sur la voie publique et d’accroître les risques de contamination avec un respect difficile des gestes barrières, anticipe le ministère de la Culture. Il précise d’ailleurs qu’une consigne sera passée aux préfets afin qu’ils interdisent toute organisation de concerts dans les bars et restaurants dans leur département ou dans certaines parties du département. 

Des concerts uniquement dans les lieux publics autorisés 

Pour participer à la fête, il faudra donc vous rendre dans un établissement recevant du public (ERP) ou dans un lieu ouvert au public tels que les salles des fêtes ou les salles polyvalentes, les salles de musique, les théâtres, les cinémas, les opéras ou encore les auditoriums. 

Prévoyez d’être en avance car les lieux autorisés, qu’ils soient en extérieur ou en intérieur, ne pourront accueillir du public qu’à hauteur de 65% de leur jauge et dans la limite de 5 000 personnes. Aux abords et à l’intérieur du lieu, l’organisation de la circulation du public devra permettre d’éviter au maximum de croiser les autres spectateurs et de respecter la distanciation physique.

Le pass sanitaire exigé pour tout concert de plus de 1 000 personnes

Si vous comptez vous rendre dans un lieu ouvert au public ou un ERP accueillant plus de 1 000 personnes le 21 juin, n’oubliez pas de vous munir de votre pass sanitaire. Il vous sera demandé à l’entrée.

Disponible dès le 9 juin via l’application TousAntiCovid, il regroupe vos résultats de test ou votre certificat de vaccination qui doit présenter une vaccination complète, soit deux semaines après la deuxième injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna et AstraZeneca), quatre semaines après l’injection pour les vaccins à une seule dose (Johnson & Johnson), ou encore deux semaines après l’unique injection pour les personnes ayant déjà eu le Covid-19.

Source: Lire L’Article Complet