Soupçons de viol de mineures : le chanteur Jean-Luc Lahaye toujours interdit de concert

Jean-Luc Lahaye ne pourra toujours pas se produire en concert. D’après une source judiciaire de l’AFP, la cour d’appel de Paris a maintenu, mardi 22 octobre 2022, l’interdiction faite au chanteur. Saisie par les avocats de la vedette des années 80, la chambre de l’instruction de la cour d’appel a confirmé l’ordonnance du magistrat instructeur du 4 octobre qui avait modifié le contrôle judiciaire de Jean-Luc Lahaye afin de lui interdire de se produire en concert.

« Les investigations avancent au ralenti »

Le chanteur, qui avait été remis en liberté en mai après plus de six mois de détention provisoire, avait prévu une représentation le 23 décembre prochain à Paris. « C’est, à notre connaissance, une décision inédite, qui porte directement atteinte à la liberté d’expression« , ont réagi ses avocats, Mes David Apelbaum et Julia Minkowski, qui ont annoncé avoir formé un pourvoi en cassation.

Pendant ce temps, « les investigations avancent au ralenti« , ont-ils estimé, indiquant avoir notamment « sollicité l’audition de 25 témoins essentiels dont seulement quatre ont été entendus à ce jour » et regrettant que leur client n’ait été entendu « qu’une seule fois à l’instruction, et sur une partie des faits allégués seulement« .

Des témoignages accablants

Âgé de 69 ans, l’interprète de Papa chanteur a été mis en examen en novembre 2021 pour viol et agression sexuelle de mineurs de plus de 15 ans après les dénonciations de deux jeunes femmes, nées en 1998 et 2000. Les faits allégués, qu’il conteste, auraient débuté en 2013. Parmi les deux plaignantes figure une adolescente à laquelle Jean-Luc Lahaye avait demandé de s’adonner à des jeux sexuels par webcam interposée, alors qu’elle avait 15 et 16 ans. Il avait été condamné pour ces faits à un an d’emprisonnement avec sursis le 18 mai 2015 pour corruption de mineure.

Début octobre, elle avait raconté sur RMC que les agressions qu’elle dit avoir subi s’étaient passées « en grande partie dans les loges, dans les coulisses des concerts« . Selon une source proche du dossier, elle a relaté aux enquêteurs des viols commis « sur des lieux de concert où elle se faisait inviter, à l’hôtel ou dans le studio de Jean-Luc Lahaye« , dénonçant « au moins six passages à l’acte » avec des « rapports sexuels douloureux« . Jean-Luc Lahaye avait également été condamné en 2007 à 10.000 euros d’amende pour des relations sexuelles avec une mineure de 15 ans.

Source: Lire L’Article Complet