20 ans de la Star Academy : Yvan Cassar sera-t-il présent ?

Des tubes en version symphonique : le pianiste, compositeur et directeur artistique de Johnny est l’artisan de deux émissions animées par Stéphane Bern intitulées Symphonissime, dont voici la première, samedi 23 janvier à 21 h 05 sur France 2.

Comment est née Symphonissime, une émission très ambitieuse ?

Yvan Cassar : L’idée était de faire revenir un orchestre à la télévision. On a tendance à oublier cette palette extraordinaire que constitue un orchestre. On devait enregistrer deux émissions au début du premier confinement. Et nous avons fini par tourner en novembre… au début du deuxième ! Et cela a été un grand bonheur de se retrouver. Mais avec les mesures sanitaires, il y avait quand même 20 mètres entre moi et le plus éloigné des musiciens !

Comment avez-vous travaillé avec les artistes ?

Tout le monde était très motivé. On a choisi ensemble les chansons et le type de version qu’on voulait proposer. Il y en a environ 25 par émission. L’intérêt du projet est de montrer qu’un orchestre ce n’est pas un vieux truc pourri, ce n’est pas ringard.

Que va-t-on écouter ?

De grands standards de Brel et Aznavour, par exemple, des tubes des artistes qui viennent chanter, certains titres plus personnels ou tout juste sortis. Il y a Louane, Vianney, Camélia Jordana, Christophe Maé, Calogero, Carla Bruni, Julien Doré… J’ai même réussi à faire chanter Alain Souchon avec un orchestre symphonique, lui qui préfère être accompagné à la guitare. J’ai vécu ces émissions comme une bénédiction. On voyait dans les yeux des artistes qu’ils s’étaient éclatés sur scène. Et il y a aussi de délicieux petits moments musicaux improvisés dans les coulisses.

Vous avez collaboré avec Mylène Farmer, Claude Nougaro, Florent Pagny et, surtout, Johnny Hallyday. Quel regard portez-vous sur votre parcours ?

Je suis resté plus de quinze ans le directeur artistique de Johnny. On ne s’est jamais quitté jusqu’au dernier album, le symphonique qu’il n’a pas pu voir. C’est mon travail avec Mylène Farmer qui m’a conduit à lui et au concert de 1998 au Stade de France, où l’on a joué six titres avec un orchestre. Moi qui sors du conservatoire, je ne m’attendais pas à "faire" autant de chansons !

TF1 va fêter les 20 ans de Star Academy. Avez-vous été invité à cet anniversaire, vous qui en avez été l’un des jurés ?

Non. Je n’ai fait qu’une saison, l’avant-dernière sur TF1, en 2008. J’avais beaucoup hésité avant d’accepter. Mais j’en garde un très bon souvenir. Star Academy m’a changé. J’ai appris à parler… moi qui ne m’exprime habituellement que par mon piano !

Source: Lire L’Article Complet