Benjamin Lavernhe sait rendre un « Discours » tordant

  • « Le Discours » donne un rôle en or à Benjamin Lavernhe.
  • L’acteur de la Comédie Française y incarne un homme en plein chagrin d’amour chargé d’écrire un compliment pour le mariage de sa sœur.
  • Le comédien est irrésistible dans cette adaptation d’un roman de Fabcaro.

Quel beau parleur, ce Benjamin Lavernhe. L’acteur de la
Comédie-Française, en fait la brillante démonstration dans Le Discours, comédie réjouissante de
Laurent Tirard munie du
Label Cannes 2020. Il y incarne un jeune homme qui doit écrire un compliment à l’occasion du mariage de sa sœur. « C’est peut-être parce que je suis acteur, mais on me demande souvent de faire des discours de ce genre dans la vraie vie », confie Benjamin Lavernhe à 20 Minutes. Ce qui complique les choses pour son personnage, c’est qu’il est en plein chagrin d’amour.

Benjamin Lavernhe s’est imposé comme une évidence ces dernières années : amant dans Antoinette dans les Cévennes, meilleur ami dans Mon inconnue, marié odieux dans Le Sens de la fête ou Scapin inoubliable au théâtre, il est toujours épatant. « Le Discours offrait un nouveau défi, précise-t-il car je m’y adresse souvent à la caméra, un gros œil très différent d’un vrai public comme je peux en avoir au théâtre. » Les monologues introspectifs du héros sont hilarants.

Un discours révélateur

Benjamin Lavernhe porte cette comédie réjouissante inspirée du roman de Fabcaro et il y a comme premiers spectateurs d’excellents partenaires tels
Sara Giraudeau,
François Morel,
Julia Piaton ou
Kyan Khojandi. « Dans la vraie vie, je m’amuse à faire des imitations ou à mimer des saynètes en costumes quand je fais un discours de mariage, précise Benjamin Lavernhe. Là, je me laissais emporter par le magnifique texte de Fabcaro. » On sent la jubilation de l’acteur – et elle est communicative – quand son personnage imagine tout ce qu’il pourrait dire à ses proches.

« Ces circonstances festives sont souvent très révélatrices des personnalités y compris de celle ou celui qui le dit, s’amuse Benjamin Laverhne. La dernière fois que j’en ai fait un pour un ami, ma sœur m’a fait remarquer que j’avais un tic vocal ! J’ai d’abord été vexé comme un pou avant de la remercier car cela m’a permis de m’en corriger. »

Un héros attendrissant

Si Benjamin Lavernhe ne viendra sans doute jamais animer nos fêtes de famille, il nous fait profiter d’une palette de jeu exceptionnelle au cinéma, passant par toute une gamme d’émotions dans un rôle qu’on pourrait croire écrit pour lui. « J’ai ressenti une grande tendresse pour le héros du film qui n’est pas au meilleur de sa forme, ce qui le rend amusant et complexe. » L’empathie de l’acteur pour ce garçon mal dans son cœur est partagée par le public qui rit beaucoup, mais sans méchanceté, des soucis d’un héros attendrissant.

Source: Lire L’Article Complet