Cinéma : le phénomène "Demon Slayer", manga à succès japonais

Il secoue le box-office en France depuis sa sortie, le 19 mai, auprès du jeune public : Demon Slayer, le train de l’infini a déjà dépassé les 500 000 entrées en moins de deux semaines, le tout dans un contexte de jauge des salles de cinéma à 35% et de couvre-feu à 21 heures. Le film d’animation japonaise est une adaptation d’un manga à succès, suivi d’une série d’animation.

Les exploitants ont pu comprendre assez vite le phénomène qui arrivait, quelques jours avant même la réouverture des cinémas en France, au moment des réservations de billets. “On a tout de suite été complet sur ce film-là, il se détachait vraiment des autres films. Une semaine après la sortie, c’est notre meilleur résultat”, raconte Candice Peltier, directrice du cinéma de La Joliette à Marseille.

Moins de deux semaines après sa sortie française, Demon Slayer fait donc un véritable carton partout en France. Au point que certains jours ou week-ends, au niveau national, le film a même terminé en tête devant l’autre grand succès de la réouverture, Adieu les Cons, d’Albert Dupontel.

Un succès mondial

Une surprise ? Pas vraiment, puisqu’il avait déjà cartonné sur d’autres marchés, aux États-Unis notamment. Sans même parler du Japon, chez lui, où Demon Slayer, avec près de 400 millions d’euros au box-office, a même dépassé le succès historique du Voyage de Chihiro.

Peut-être que dans l’incrédulité, ou la surprise de beaucoup face aux chiffres réalisés par Demon Slayer, il peut donc subsister une forme de condescendance, ou du moins de méconnaissance de la culture des mangas et animés japonais.
En tous cas, aidé par le bouche-à-oreille mais aussi par ses qualités propres, le film est une réussite. C’est d’ailleurs ce buzz qui a attiré Matthieu, croisé devant un multiplex du centre de Paris. Il ne connaissait ni le manga, ni la série : “Je trouve que visuellement, il y a des trucs vraiment pas mal. Au niveau de la représentation des combats, il y a des trucs assez inventifs. L’histoire est assez classique.”

“Je ne sais pas si je comprends tout à fait le succès énorme, mais ce n’est pas mal.”

à franceinfo

En tous cas, les patrons de salles se frottent les mains, ravis aussi de voir que les jeunes reviennent pour l’occasion en masse au cinéma. Attention tout de même, le film n’est pas destiné aux plus petits, il y a d’ailleurs un avertissement à ce sujet à l’entrée des séances.

Le succès du film "Demon Slayer, le train de l'infini" – le reportage de Matteu Maestracciécouter

Source: Lire L’Article Complet