Demain nous appartient : la reconversion surprise de Charlotte Valandrey

Charlotte Valandrey était l’invitée de France Inter ce vendredi 9 juillet. L’occasion pour elle de faire quelques confidences sur sa reconversion surprise. 

Un changement inattendu. Charlotte Valandrey est une actrice dont la carrière a débuté en 1985 dans le film Rouge Baiser, réalisé par Véra Belmont. Après plusieurs années sur le devant de la scène, elle est apparue dansDemain nous appartient, le feuilleton quotidien de TF1 en juillet 2017. Jusqu’à décembre 2019, elle a incarné le rôle de la juge Laurence Moiret avant d’annoncer en juillet 2020 qu’elle ne reviendrait pas. Invitée de France Inter ce vendredi 9 juillet, elle a fait quelques confidences concernant sa reconversion surprise. Le 4 juin dernier, elle a dévoilé son premier album, intitulé A tout à l’heure. "J’y pensais déjà à 15 ans en fait", confie-t-elle d’abord avant d’ajouter : "Il parait que j’avais dit à une journaliste que j’ai revue il y a pas longtemps que je préférais chanter plutôt que de faire du cinéma", se souvient-elle. "Des rêves de chansons", lui lance le journaliste. Ce à quoi elle explique : "Surtout des ambiances de concert, quand tout le monde chante avec vous. Il y a des solos de guitare, de saxophone. On danse, il y a une osmose". Selon ses propos, si elle a souhaité faire cet album, c’est "pour les concerts. Je ne suis pas partie en me disant que j’allais vendre un million d’albums", a-t-elle conclu.

Lors de cet entretien, elle en a profité pour se confier davantage sur cette passion pour la musique. "J’ai toujours écouté pas mal de musique mais surtout en étant enfant et adolescente", affirme-t-elle avant de préciser : "Quand j’ai été séropositive à 18 ans, quelque chose s’est un peu brisé en moi donc j’ai écouté un peu moins de musique". Par la suite, Charlotte Valandrey a eu une "greffe cardiaque et c’était pareil ensuite. J’ai eu une période où le silence a fait partie de ma vie. Aujourd’hui encore, j’aime le silence", confie l’actrice. Alors qu’une chanson de Robbie Williams est diffusée, le journaliste explique que le chanteur a été très important dans le parcours de son invitée. "Après ma greffe, je me suis mise à l’écouter pendant des heures. J’étais en Bretagne, j’avais mon casque sur les oreilles, je pouvais l’écouter pendant 4 voire 5 heures", indique-t-elle. Si l’artiste l’a beaucoup touchée, c’est aussi car elle "voyait qu’il remplissait des stades de 50 000 personnes mais il était dépressif. Je me souviens qu’il jouait au Uno dans son car avec ses collègues et je me disais "toi aussi t’es dépressif, c’est fou" et je me sentais proche de lui", précise Charlotte Valandrey. "Il a symbolisé une reconnexion aux notes de musique, c’était un pas vers la vie. Il y a aussi le plaisir de fredonner ses chansons et d’être contente d’écouter de la musique, c’est un grand pas", conclut la chanteuse.

Charlotte Valandrey : pourquoi est-elle plus à l’aise avec l’au-delà ?

Sur l’antenne de France Inter, Charlotte Valandrey a été très transparente et elle a notamment évoqué cette connexion qu’elle entretient avec l’au-delà. "J’ai été connectée pendant pas mal de temps, j’étais beaucoup plus à l’aise en parlant aux morts qu’en étant dans la vie de tous les jours", affirme-t-elle avant de préciser : "Les anges gardiens j’en ai et ils m’ont permis d’être debout et d’être qui je suis aujourd’hui. J’aurais pu mourir plusieurs fois et je ne suis pas morte". Selon elle, on a "tous des anges gardiens, mais il faut être ouvert et réceptif à ça. Quand ma mère est décédée, je l’ai sentie proche de moi durant très longtemps. Elle veillait sur moi et m’a protégée", conclut Charlotte Valandrey.

Source: Lire L’Article Complet