Estelle de « Koh-Lanta » évoque la « pression psychologique » de sa tribu

  • Dans un quatrième épisode à rebondissements, quatre candidats de Koh-Lanta ont quitté les Fidji.
  • Parmi eux, Diane, éliminée par les Violets après un court passage dans leur tribu, et Estelle, sortie après avoir été malmenée par les Oranges.
  • « Ma force, c‘est de garder le sourire même si le cœur saigne à l’intérieur », explique cette dernière à 20 Minutes. Diane, quant à elle, affirme avoir « appris son malaise par les images. »

On voulait du grand spectacle, on en a eu ! Cette semaine encore, de multiples rebondissements ont ponctué le quatrième épisode de Koh-Lanta. Dès le départ, et même si on s’en doutait,
Denis Brogniart a annoncé que Samuel avait été contraint d’abandonner l’aventure pour raison médicale. Les règles du jeu de
TF1 sont simples lorsqu’un candidat part sur blessure, c’est le dernier éliminé qui prend sa place. Et en l’occurrence, c’était Diane.

« Même si je savais que Samuel était blessé, les deux fils ne se sont pas touchés dans ma tête, confie Diane à 20 Minutes. J’ai eu un manque de lucidité phénoménal, je ne me suis jamais dit que j’allais revenir chez les Violets. » Agréablement surprise de voir les sourires sur le visage de ses nouveaux camarades, l’agent immobilier des Pyrénées-Atlantiques avait pour objectif de montrer, dès l’épreuve de confort, qu’elle pouvait apporter quelque chose à sa nouvelle tribu. « En l’occurrence, je n’ai pas été incroyable », reconnaît-elle, amusée.

Estelle et les bambous de la revanche

En effet, ce n’est pas Diane qui a retenu l’attention de tous pendant le jeu des bambous, mais bien Estelle. La semaine passée, l’aventurière de l’Ouest est passée à un cheveu de l’élimination, mais s’est sauvée grâce à son collier d’immunité dans une séquence cathartique à la fois pour elle, mais aussi pour le public. Il lui tenait alors à cœur de prouver qu’elle avait sa place dans Koh-Lanta, même si son équipe lui affirmait le contraire. « Je voulais qu’on m’accepte telle que je suis, confesse-t-elle. Tout ce qui était mauvais avant, je l’ai occulté. Je ne réponds pas aux attaques verbales, sauf avec des victoires d’épreuves pour mon équipe. » Résultat : Estelle termine sur le podium.

Malmenée par ses coéquipiers pendant plusieurs jours, l’exploit de la Normande était la plus belle des revanches, elle qui s’est entendue dire qu’elle n’était pas à la hauteur de l’émission, du moins sur le plan sportif. « Ça a été dur à vivre pour moi, avoue Estelle. Je me suis recroquevillée dans ma bulle, je ne voulais pas craquer pour montrer qui j’étais. J’ai eu cette impression de pression psychologique. » Même si l’arrivée de Marie-France a été « une vraie bouffée d’oxygène », les mots des membres de sa tribu lui sont restés en tête. « Ma force, c‘est de garder le sourire même si le cœur saigne à l’intérieur. »

De son côté, Diane affirme qu’elle n’était pas au courant du mal-être de sa camarade. « Elle ne m’en avait jamais parlé sur le jeu, souligne la candidate. J’ai appris son malaise par les images. Sur le jeu, elle ne m’a jamais dit que je lui parlais mal ou que je lui mettais la pression. » Lorsque l’on évoque avec elle la « pression psychologique » ressentie par Estelle, Diane avoue ne pas savoir comment réagir. « Si elle m’en avait parlé, j’aurais essayé d’y faire davantage attention, c’est une évidence. »

Deux éliminations mais une seule évidence

La grande surprise de ce quatrième épisode, ce sont les trois conseils qui se sont tenus en 24 heures. Le premier, organisé juste après l’épreuve d’immunité, était réservé à la tribu arrivée à la dernière place, à savoir les Violets du Nord. Sans pouvoir se concerter au préalable, les aventuriers ont unanimement voté contre Diane, arrivée la veille. « J’ai eu une lueur d’espoir quand j’ai compris qu’Adrien était quelqu’un de stratège, relate-t-elle. Pour autant, ça semblait plus évident que ce soit moi qui parte. » L’intuition de la Robinson des Fidji était la bonne, et l’a empêchée de mettre en place le plan qu’elle avait en tête : « J’avais envie de créer une alliance entre les Violets et les Oranges au moment de l’éventuelle réunification. » Mais sa seconde chance n’aura pas été mise à profit.

Le lendemain, c’est au tour des Oranges de faire face à Denis Brogniart. Au moment fatidique, Estelle croit encore en ses chances. « Je me sentais mieux depuis que Diane ne faisait plus partie de l’équipe, raconte-t-elle. Je me suis dit qu’ils allaient voir que le diesel s’était mis en route. » Pourtant, la prise de conscience tant espérée de la tribu de l’Ouest n’a pas eu lieu. Estelle, quant à elle, repart avec la satisfaction d’avoir créé la stupéfaction générale avec son collier d’immunité trois jours auparavant.

Toutefois, même dix mois après la fin du tournage, la candidate découvre avec étonnement les images diffusées sur TF1. Le pire exemple ? La séquence pendant laquelle Diane a l’intention de fouiller dans son sac à la recherche du collier d’immunité. « À aucun moment, je n’aurais pensé ça. J’étais outrée, rapporte-t-elle. Outre le fait de me mettre une pression psychologique, on me fait ça et après on ose me dire qu’on me vient en aide. Même Marie-France m’a appelée pour me dire qu’elle était dépitée. » Comme quoi, même près d’un an après la fin de l’aventure, Koh-Lanta reste une émission pleine de surprises.

Source: Lire L’Article Complet