INTERVIEW. Aurélie Pons (Danse avec les stars) éliminée face à Michou : "Je comprends le choix du public"

Aurélie Pons a quitté la compétition "Danse avec les stars" aux portes de la finale. Pour Télé Star, la comédienne a accepté de revenir sur son aventure et sur sa relation avec son danseur Adrien Caby.

Télé Star : Vous avez été éliminée aux portes de la finale. Pas trop déçue ?

Aurélie Pons : C’est difficile parce que j’étais vraiment aux portes de la finale mais en même temps je suis fière du parcours que j’ai fait avec Adrien Caby. La joie est plus forte que la déception.

Jean-Claude Van Damme vous a envoyé un message privé. Cela vous a-t-il touché ?

C’est quand même Jean-Claude Van Damme ! C’est inattendu et plutôt stylé… En même temps je ne m’y attendais pas, ça m’a surpris !

Il en a profité pour tacler Michou. Que pensez-vous de sa qualification alors qu’elle laisse une partie du public perplexe ?

Je suis heureuse qu’il soit en finale, c’est un gars super ! On a fait de très beaux progrès tous les deux en étant partis de rien. Je comprends totalement pourquoi les gens sont attachés à lui. Il est solaire. Je comprends le choix du public sincèrement.

Votre danseur Adrien Caby a fait ses remerciements. Qu’ont été ses premiers mots envers vous ?

Il m’a dit qu’il était très fier. Pour sa première émission, il ne pouvait pas rêver mieux. Je suis contente qu’il pense ça. Forcément, on a créé des liens car on se voit plusieurs fois par jour. Mais aussi avec d’autres… Dans cette aventure tout est accéléré et décuplé. Par exemple, j’ai aussi beaucoup accroché avec Gérémy Crédeville. On ne s’était jamais vu avant et maintenant j’aurais repartagé du temps avec luI. Il m’a fait beaucoup de bien dans l’aventure et ça a tout changé d’être avec quelqu’un qui ne se prend pas au sérieux !

Vous avez énormément progressé depuis le début de l’aventure. Quelle a été votre meilleure prestation ?

Pour commencer, j’ai adoré les danses avec du caractère. Mon paso-doble a été ma meilleure prestation. Mais je n’oublie pas mon contemporain et mon quator avec Tayc et Fauve Hautot. Il y avait une vraie connexion à quatre, c’était un moment magique. J’étais possédée (rires) !

Votre aventure a été marquée par la mort de votre père. Comment avez-vous trouvé la force de surmonter cela ?

Mon papa est très fier de moi depuis toujours. Même avant que je sois comédienne, il a toujours eu confiance en moi. J’ai été sa première grande fille… Il adorait Demain nous appartient et il regardait déjà la série quand je l’ai rejoint. Quand je lui ai dit que j’allais être dans la télé, c’était fou… Pareil pour Danse avec les stars. C’est lui qui m’a poussé à le faire. Avec sa mère, ma grand-mère, ils étaient fans. C’était donc impossible pour moi de ne pas lui rendre hommage. Je sais qu’il m’a regardé de là-haut.

Vous avez du jongler entre DALS et ITC. Pas trop compliqué ?

C’était intense, surtout avec les trajets. Il fallait que j’aille dans le Sud de la France à chaque fois. C’était un gros boulot… Je trouve qu’on est aussi très méritants avec Adrien qu’avoir été jusqu’en demi-finale en ayant eu à gérer les tournages. J’avais une double-dose de travail à chaque fois.

La danse va-t-elle vous aider dans votre jeu d’actrice ?

C’est certain, ça m’a déjà aidé ! J’aigagné confiance en moi et sur le tournage les équipes m’ont fait remarquer que j’avais l’air plus confiante dans mon corps et dans ma manière de jouer.

Source: Lire L’Article Complet