L’acteur Mahmoud Yassine, l’un des derniers géants de l’âge d’or du cinéma égyptien, est mort à 79 ans

“Mon père, l’artiste Mahmoud Yassine, est décédé”, a annoncé l’artiste et auteur Amr Mahmoud Yassine sur sa page Facebook mercredi matin.

Né le 2 juin 1941 à Port Saïd, Mahmoud Yassine était l’un des derniers monstres sacrés de l’âge d’or du cinéma égyptien. Diplômé en droit. Il a commencé sa carrière artistique à la fin des années 1960 par le théâtre, en tant que conteur (grâce à sa voix grave, posée, qui marquera des générations de cinéphiles dans le monde arabe), puis acteur, avant de participer à plus de 150 films entre 1969 et 2012. Yassine a remporté de nombreuses distinctions en Égypte et à l’étranger.

À ses débuts cinématographiques, c’est le réalisateur Houssine Kamal qui l’a repéré et lui a proposé un petit rôle dans son film Un peu de peur en 1969, selon le site ÉgypteFilm.fr. L’année suivante, il a décroché le premier rôle dans le film Nous ne cultivons pas les épines de Salah Youssef, alors que le producteur Ramssis Najib n’était pas très favorable à ce choix. Comme le film a connu un grand succès, le producteur l’a finalement engagé en exclusivité pour ses deux films suivants, dont Le fil précieux en 1971.

Une grande vedette dans le monde arabe

Outre le cinéma, au fil du temps, Mahmoud Yassine a aussi joué dans une soixantaine de séries télévisées et une vingtaine de pièces de théâtre. Il était une célébrité dans le monde arabe, où la culture cinématographique égyptienne a longtemps été dominante. Père de deux enfants, il était marié à l’actrice Shahira depuis 1970. Il s’est éteint après un long combat contre la maladie d’Alzheimer.

Source: Lire L’Article Complet