Le documentaire "On the Line, les expulsés de l'Amérique" remporte le Grand Prix du Figra

A Douai (Norrd) s’est tenu du 28 septembre au 3 octobre le très reconnu Festival du grand reportage et du documentaire de société (Figra). Au total, 77 films ont été présentés pendant cette 28 édition, initialement prévue en mai mais reportée en raison de la crise sanitaire. De la Syrie à Cuba en passant par la Chine, le Liban ou la thématique migratoire, le public était invité à découvrir sur grand écran « une programmation riche et diversifiée » qui « donne à voir les soubresauts du monde », selon les organisateurs.

Le quotidien de trois Mexicains renvoyés dans leur pays

Le documentaire On the Line, les expulsés de l’Amérique a remporté le Grand Prix du Figra, choisi par le jury présidé par Manon Loizeau parmi les 15 films de plus de 40 minutes en compétition. Les premiers dialogues du film donnent le ton : « Ils nous parlent de nous ‘rapatrier’, comment peuvent-ils nous rapatrier dans un pays dans lequel on n’a jamais vécu ? ».

Ce film réalisé par Léo Mattei et Alex Gohari, suit le quotidien de trois Mexicains, deux hommes et une femme, expulsés des Etats-Unis, pays où ils ne sont pas nés mais où ils ont construit leur vie, pour atterrir dans la ville frontière mexicaine, no man’s land sans âme. A Tijuana, comme eux, environ 30 000 Mexicains sont expulsés chaque année des Etats-Unis. Il est possible de voir le documentaire On the Line, les expulsés de l’Amérique jusqu’au 11 octobre 2021 dans « 25 nuances de doc » sur france.tv.

Prix spécial, Prix Scam et Prix Reporters sans frontières

Le prix spécial du jury a été décerné à Tuer l’Indien, dans le coeur de l’enfant, film de Gwenlaouen Le Gouil sur l’acculturation des peuples amérindiens au Canada, également distingué par le prix Arnaud Hamelin. Tous surveillés : 7 milliards de suspects de Sylvain Louvet et Ludovic Gaillard, déjà distingué par le prix Albert Londres en 2020, a reçu le prix Scam de l’investigation ainsi que le prix du public.

Lars Edman et William Johansson Kalén se sont vus remettre le prix Reporters sans frontières pour Arica, qui revient sur la contamination de cette ville chilienne par des déchets toxiques dans les années 1980.

Dans la catégorie moins de 40 minutes

Dans la catégorie moins de 40 minutes, c’est Maracaïbo, génération sacrifiée de Roméo Langlois et Jorge Benezra, sur la descente aux enfers du Venezuela, qui a remporté le Grand Prix. Les fantômes de Karachi, immersion de David Muntaner dans un hôpital psychiatrique pour femmes au Pakistan, s’est vu décerner la mention spéciale du jury.

Source: Lire L’Article Complet