Les Anges : où a été déplacé le tournage après l’incident avec Ricardo et Nehuda ?

Après une violente bagarre survenue sur l’île de la Réunion, la production des Anges a décidé de déplacer le tournage de l’émission de télé-réalité. Un lieu dévoilé dans TPMP.

Nouvelle destination pour les Anges. Tandis que le tournage de la prochaine saison de la télé-réalité de NRJ12 a débuté début janvier, celle-ci a été brusquement interrompue en raison d’un incident concernant les candidats. En effet, trois d’entre eux, notamment Ricardo et Nehuda, sont accusés d’avoir provoqué une bagarre sur l’île de la Réunion, impliquant le maire d’une ville de l’île et sa femme alors qu’ils se trouvaient à la terrasse d’un restaurant. Un incident qui a obligé la production à délocaliser le tournage, et ce pour protéger les autres participants.

C’est donc en République Dominicaine que les Anges ont déposé leurs valises pour cette nouvelle saison, comme il a été révélé dans TPMP jeudi 21 janvier. Une destination notamment choisie pour des raisons financières, puisque l’incident sur l’île de la Réunion a déjà causé une perte de 500.000 euros, tandis que le chiffre d’affaires de 60 épisodes est de 3,6 millions d’euros, soit une marge de 1,1 million. Nehuda et Ricardo eux, ont été exclus de l’émission, puisque la chaîne a précisé qu’elle ne cautionnait aucun fait de violence, même si pour le moment, les faits n’ont pas été clairement établis dans cette affaire.

Quelles sanctions pour les candidats impliqués ?

Malgré tout, la Grosse Production avait choisi de délocaliser le tournages des Vacances des Anges, constatant que "les conditions de sérénité" n’étaient plus réunies pour permettre un tournage de l’émission sur l’île de la Réunion. "Nous sommes tous consternés et attristés par l’injustice de cette polémique qui nous a profondément blessés", avait déclaré le président de La Grosse Equipe, Antoine Henriquet. L’avocat du maire agressé lui, avait fait savoir qu’il ne souhaitait pas de "sanction" pour les candidats impliqués, mais simplement "que les mots de la justice résonnent et qu’une déclaration de culpabilité intervienne".

Source: Lire L’Article Complet