Les tigres de « Fort Boyard » ne devraient plus être remplacés

Bientôt la fin d’une époque pour Fort Boyard ? Comme le rapporte Le Parisien, les tigres emblématiques du jeu ne seront plus remplacés, lorsqu’ils auront pris leur retraite. « Kali, âgé de 15 ans, a pris sa retraite, et nous avons décidé de ne pas le remplacer », a affirmé la productrice Alexia Laroche-Joubert.

Mais l’heure du repos n’est pas pour demain pour Kashemir et Tosca, âgés de neuf et trois ans. « Ils ont des âges différents, aussi le départ de chacun d’eux s’étalera dans le temps, et correspondra au moment où ils prendront respectivement leur retraite », précise-t-elle. Kashemir et Tosca devront donc prendre leur mal en patience, l’âge de la retraite d’un tigre pouvant atteindre 20 ans…

« Les tigres seront dans de bonnes conditions »

Il faut dire que la présence de ces félins est de plus en plus pointée du doigt. Cet été, Hugo Clément, journaliste militant pour la cause animale, avait participé à Fort Boyard, mais en refusant de participer aux jeux avec des animaux. « Vous connaissez mes convictions à̀ ce sujet : je suis farouchement opposé́ à̀ la captivité́ d’animaux sauvages dans un but de divertissement », expliquait-il sur Instagram. Invité ce mardi matin sur
Europe 1, il a cette fois-ci déclaré qu’il n’y participerait plus tant que les tigres seraient utilisés dans l’émission.

Auprès du Parisien, Alexia Laroche-Joubert a assuré que les conditions de captivité de ces tigres étaient très encadrées : « Nous sommes très soucieux et attentifs au bien être de nos tigres, poursuit la productrice. Nous travaillons avec notre prestataire dans un cadre légal qui tient compte de l’évolution des conditions animales et qui possède toutes les autorisations pour élever, dresser, et présenter les tigres sur le fort. » « Au-delà de cela, nous travaillons en étroite collaboration avec les services vétérinaires de la région qui, chaque année, viennent vérifier nos infrastructures pour s’assurer que les tigres seront dans de bonnes conditions pendant la durée où ils seront sur le fort (hygiène, place, nourriture, eau) », a-t-elle ajouté. Pas sûre que cela suffise à rassurer les défenseurs de nos amis les animaux.

Source: Lire L’Article Complet