Mémoire trouble : cette astuce de tournage insoupçonnée pour la scène d’errance dans les marais

Ce mardi 20 septembre dès 21h10, les téléspectateurs de France 3 pourront découvrir Mémoire trouble. Pour ce téléfilm, Pierre Arditi a dû tourner dans les marais… grâce à l’ingéniosité de la production.

Un nouveau personnage pour Pierre Arditi. Ce mardi 20 septembre dès 21h10, les téléspectateurs de France 3 vont pouvoir découvrir l’un des derniers rôles du comédien dans Mémoire trouble. Dans ce téléfilm, il incarne Garlat, un policier à la retraire dont la carrière exemplaire vire au cauchemar lorsqu’il essaie de saisir un moment qui lui échappe lors de sa dernière enquête. Voulait-il absolument partir sur un coup d’éclat et s’est-il trompé de coupable ? Ou avait-il vu juste ?, écrit France Télévisions dans son communiqué de presse. Jusqu’où la mémoire peut-elle nous jouer des tours ? Avec son fils, policier lui aussi (incarné par Nicolas Grandhomme), ils vont décortiquer cette dernière enquête en slalomant entre les trous de mémoire.

Pour ce téléfilm, Pierre Arditi a notamment dû tourner une scène dans les marais de la baie de Somme. Et la production a mis en place une astuce incroyable pour mettre le comédien le plus à l’aise possible. "On avait construit un plancher au fond pour que je puisse marcher sans m’enfoncer. J’avais la trouille, s’est souvenu Pierre Arditi dans les colonnes de Télé Star. Un mec en combinaison était là pour me rattraper au cas où." Acteur à la carrière bien rempli, Pierre Arditi continue de tourner et de jouer. Mais il angoisse de perdre un jour la mémoire. "Perdre la mémoire, c’est ma grande hantise. La mémoire est un muscle et je fais de la gonflette. Je suis un culturiste de la mémoire", plaisantait-il dans nos colonnes.

Mémoire trouble : quel est le casting ?

"Il suffit qu’un vaisseau éclate dans le cerveau et c’est fini ! Mon père est mort de la maladie d’Alzheimer, il avait presque 100 ans…", ajoutait Pierre Arditi. Dans Mémoire trouble, son personnage va être confronté à une manipulation de preuve dans l’une de ses dernières enquêtes avant de profiter de sa retraite. "Il ne se souvient pas. Il y a tellement de choses dont il ne se souvient pas. La mémoire est-elle sélective ? A-t-il vraiment trafiqué des indices ? Alors qui est-il ? Et cet homme en prison, est-il coupable ? Avec son fils, Nicolas, flic comme lui, Garlat va revenir à Paris et reprendre l’enquête", prévient France 3. Dans ce téléfilm de Denis Malleval, Pierre Arditi donne la réplique à Nicolas Grandhomme (Nicolas Garlat), Florence Muller (Florence Codogno), Clémence Boisnard (Amélie Perrot) ou encore Félix Kysyl (Thomas Sentier).

Source: Lire L’Article Complet