On se quitte plus (Chérie 25) Olivier Marchal : "Je suis un mec drôle à la base"

ARCHIVE. A l’occasion de la rediffusion de On se quitte plus, Télé 7 Jours republie l’interview (2012) du héros principal de cette fiction : Olivier Marchal, qu’on retrouve dans un registre inédit, celui de la comédie.

Habitué des films noirs, Olivier Marchal change de registre et nous étonne dans cette comédie policière avec son copain Guy Lecluyse et Ingrid Chauvin. Potes dans la vie, Olivier Marchal et Guy Lecluyse forment pour la première fois un duo comique à la télévision. Le premier campe Tony Manzor, un flic infiltré, à deux doigts de démanteler un trafic de drogue quand sa route croise, par hasard, celle de François Meynard, un ami d’enfance quelque peu envahissant. Les ennuis commencent…

Olivier Marchal dans un énième rôle de flic, rien d’étonnant. Dans une comédie populaire sur TF1, ça l’est davantage…

Olivier Marchal : Les mauvaises langues ont déjà bavé : « Si Marchal joue avec Lecluyse et Chauvin sur TF1, c’est pour payer ses impôts. » Si je l’ai fait, c’est uniquement pour le plaisir de jouer avec mon ami Guy. C’était ma seule condition et TF1 a dit oui. J’avais soumis le nom de Mathilde Seigner pour jouer Manon car je voulais faire un film de potes. Elle n’était pas libre, TF1 a proposé Ingrid Chauvin. Le film repose sur mon duo avec Guy. Ingrid, en agent de liaison, apporte la touche glamour.

À lire également

Meurtres en Martinique (France Ô) – Sara Martins : « Olivier Marchal est mon parrain de télé »

Souhaitiez-vous former un duo comique dans la lignée de Lino Ventura et Jacques Brel dans L’Emmerdeur ou Gérard Depardieu et Pierre Richard dans Les Compères ?

Exactement ! Je suis le clown blanc, Guy est l’auguste. Je suis Ventura, un gros chien qui aboie mais ne mord pas, il est Brel, le boulet qui cumule les gaffes. En comédie, on prend plaisir à jouer avec les gens qu’on aime. Depuis Gangsters, j’ai fait jouer Guy dans trois de mes films. C’est mon ami. Nos femmes et nos enfants se connaissent, on part en vacances ensemble. Pour moi, il est le fils (spirituel, ndlr) de Jacques Villeret. Il me fait rire et m’émeut.

Pourquoi cette envie de comédie ?

Même si j’écris le plus souvent à l’encre noire, je suis un mec drôle à la base. Je me sens bien en ce moment. Je ne bois presque plus, je suis au régime. J’ai repris goût au travail. Pendant un an, je n’avais plus envie de rien : la trahison de Braquo (créateur de la série et réalisateur de la saison 1 sur Canal +, il a jeté l’éponge pour la saison 2 suite à un différend avec la production, ndlr), la mise en examen de mon ami Philippe Neyret, l’ex-numéro 2 de la PJ de Lyon… J’ai voulu tout plaquer, partir avec ma femme et mes enfants au soleil.

À lire également

VIDEO – Les Rivières pourpres (France 2) – Olivier Marchal explique pourquoi il n’a pas aimé le film

Qui vous en a dissuadé ?

Ma femme, Catherine. Elle m’a dit : « Tiens bon, on est là ! » Elle m’a proposé de jouer Rendez-vous au grand café, avec elle, au théâtre (à partir du 9 octobre, aux Bouffes-Parisiens). Une belle histoire d’amour qui, en ces temps tourmentés, va faire du bien aux gens. Je me rends compte à quel point je suis tamponné « noir et violent ». À 54 ans, il est temps d’aller vers des rôles plus lumineux et simples.

Interview Emmanuelle Touraine

On se quitte plus est diffusé le vendredi 1er novembre à 21h05 sur Chérie 25.

Source: Lire L’Article Complet