Patrick Dempsey : "Harry Quebert, c'est le rôle que j’attendais depuis si longtemps" (TF1 Séries Films)

ARCHIVE. TF1 Séries films rediffuse la série événement de 2018 : “La Vérité sur l’affaire Harry Quebert”. Dans cette adaptation du best-seller de Joël Dicker, réalisée par Jean-Jacques Annaud, Patrick Dempsey incarne Harry Quebert, un écrivain au cœur d’un scandale… Nous avions interviewé l’ex-héros de Grey’s Anatomy..

Comment êtes-vous devenu Harry Quebert, le héros du livre de Joël Dicker ?

Patrick Dempsey : J’ai reçu un mail de mon agent, à propos de son adaptation à la télévision. Et quand j’ai vu que c’était Jean-Jacques Annaud qui allait la réaliser, j’ai dit oui tout de suite ! J’étais en Europe à ce moment-là, j’ai immédiatement pris un avion pour Paris pour le rencontrer. C’était une opportunité à ne pas rater. Pendant le vol, j’ai commencé à lire le livre de Joël, et je me suis dit que c’était le genre de rôle que j’attendais depuis si longtemps. Je vois cette histoire comme un thriller romantique, qui me permet d’aller encore plus loin dans mon jeu d’acteur.

Qu’est-ce qui vous a plu dans l’histoire de cet homme inquiété dans une affaire de meurtre quand le corps d’une jeune fille, Nola, est retrouvé dans son jardin, trente-trois ans après sa disparition ?

Ça ne s’arrête jamais, il y a tout le temps des rebondissements. Du point de vue du jeu, j’avais hâte d’incarner un homme à deux moments de sa vie. La transformation était longue, cinq heures à chaque fois, mais c’était vraiment intéressant.

À lire également

La vérité sur l’affaire Harry Québert – Joël Dicker : “Patrick Dempsey est d’une humilité incroyable” (TF1 Séries Films)

Jill, votre femme, est coiffeuse et maquilleuse. A-t-elle donné des conseils pour votre vieillissement ?

Je lui ai envoyé des photos, elle était impressionnée. Mais elle n’est pas intervenue. Un de mes fils adore le maquillage professionnel et il a suivi tout ça avec beaucoup d’intérêt.

En quoi Harry Quebert est-il différent des personnages que vous avez incarnés auparavant ?

J’ai souvent joué des personnages romantiques, mais pas avec le côté dramatique. Ça, c’était excitant ! Au fil du tournage, j’apprenais à le connaître davantage. Je n’avais pas une vision claire de lui dès le début. J’ai aimé le découvrir au fil des épisodes. Je l’aime vraiment : c’est un homme ordinaire qui doit surmonter quelque chose d’extraordinaire.

Sa relation avec la jeune Nola, 15 ans, est controversée…

C’est une belle histoire d’amour tragique. Ils s’aiment, ils auraient pu être heureux, mais le destin et les circonstances en ont décidé autrement.

À lire également

Patrick Dempsey (Grey’s Anatomy) remporte les 24 Heures du Mans

Vous êtes fan de voitures, et Harry possède une Chevrolet vintage. Cela a dû être un grand moment pour vous…

J’ai beaucoup conduit durant ce tournage, c’est vrai. Jean-Jacques Annaud connaissait ma passion, il savait que je venais aux 24 Heures du Mans. Je n’avais donc pas de doublure pour ces scènes-là. Ce n’est pas une Porsche, mais c’était cool ! Ma mère avait une voiture de ce type, c’est la première que j’ai conduite dans ma vie. Le faire à nouveau, ici, était très spécial.

Vous avez quitté Grey’s Anatomy en 2015. Quels souvenirs en gardez-vous ?

De très bons, mais je suis très heureux d’être passé à autre chose. J’ai beaucoup appris grâce à cette série. Et elle m’a donné une vraie visibilité qui me permet de mener de nouveaux projets aujourd’hui. 

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, est à suivre tous les mercredi à 21.00 sur TF1 Séries Films.

Interview Jérémy Parayre

Source: Lire L’Article Complet