Plus de films mais moins de soirée à Cannes cette année

A deux semaines de l’annonce des films de la sélection officielle duFestival de Cannes, son délégué général 
Thierry Fremaux s’est entretenu avec le magazine Variety sur les changements à prévoir pour l’édition 2021. Et ça commence par une section hors compétition élargie pour accueillir plus de films que d’habitude.

« Nous avons décidé, avec Stéphanie Lamome et Christian Jeune, de recentrer Un Certain Regard sur ses origines, c’est-à-dire sur les jeunes cinéastes et les films innovants et personnels que l’on ne voit qu’en salle », explique le directeur artistique du festival.

Plusieurs lieux

Par ailleurs, tout ne se passera plus uniquement au Palais des festivals. « Nous organiserons des projections hors compétition dans l’auditorium Debussy, qui est une salle puissante semblable à celle de l’Auditorium Lumière (où les films en compétition sont projetés). Nous organiserons également davantage de « Séances de minuit ». Enfin, nous projetterons des films dans 4 des 12 salles du Cineum, un nouveau et splendide multiplex à Cannes, qui ouvrira ses portes à temps pour le festival. Il y aura plus d’événements en direct et plus de projections sur la plage. Se déroulant en juillet, le festival doit également être apprécié des Cannois et des vacanciers », précise-t-il.

Respect des règles sanitaires

La dispersion des moments forts du festival en différents lieux n’est pas la seule mesure prise pour lutter contre la propagation du coronavirus. « Comme tous les événements réunissant plus de 1.000 personnes, le festival sera accessible aux personnes munies d’un laissez-passer sanitaire, c’est-à-dire aux personnes entièrement vaccinées, ou ayant un test PCR négatif, ou une immunité au Covid-19 datant de plus de 15 jours et de moins de 6 mois. Tout cela fera bientôt partie de la “routine” », ajoute Thierry Frémaux.

Concernant le reste des mesures sanitaires, le Festival de Cannes mettra en place des mesures publiques qui seront annoncées en juillet. Celles-ci évolueront encore dans les semaines à venir en fonction de la situation sanitaire et des consignes du gouvernement. Thierry Frémaux rappelle qu’il « faudra être discipliné, ne pas oublier les gestes de base, les masques et le respect des autres. Il y aura des dîners, mais avec des tables de six personnes maximum, etc. Nous savons tous comment faire, et nous voulons tous être raisonnables et responsables. »

Source: Lire L’Article Complet