"Prendre en levrette", un invité de Cyril Hanouna dérape en plein direct

Ce mercredi 12 mai 2021, Cyril Hanouna recevait Bruno Henckes, un patron de boîte libertine, sur le plateau de TPMP. Après avoir évoqué son quotidien compliqué depuis le début de la crise sanitaire, l’homme a fait de surprenantes révélations au sujet d’hommes politiques…

Ce mercredi 12 mai 2021, en pleine séance à l’Assemblée nationale, Jean Lasalle a pris la parole pour évoquer le sujet “tabou” des discothèques et dénoncer une inégalité de traitement puisque les clubs libertins peuvent quant à eux rester ouverts. “Les plus anciens d’entre nous savent que les lieux d’échangisme ou de libre-échangisme sont restés ouverts durant tout le confinement. De très nombreux de nos collègues y avaient leurs habitudes dans des mandats précédents et je ne compte même pas les ministres” a lancé le député avant de se faire interrompre par la présidente de la séance…

Sur le plateau de TPMP quelques heures plus tard, Cyril Hanouna est revenu sur ces propos qui ont fait le buzz. Pour l’occasion, l’animateur de C8 avait pris soin d’inviter Bruno Henckes, un patron de club libertin pour lui demander si des hommes politiques ont déjà été aperçus dans son établissement situé dans le Val-de-Marne. “Oui on a des gens connus qui viennent ! Des hommes politiques, des présentateurs…” a-t-il répondu avant de déclarer que l’un des chroniqueurs autour de la table s’est d’ailleurs déjà rendu dans son club.

Bruno Henckes choque avec ses propos crus
L’invité a ensuite été questionné sur les mesures de distanciation sociale, impossibles dans son établissement. “J’ai toujours dit que le virus on ne peut pas le choper par le bas. Le sida ok, mais le virus jusqu’à preuve du contraire, il ne va pas rentrer dans une cha*te ou une b*te”. De quoi faire réagir Tiffany Bonvoisin : “C’est absurde, vous vous rendez compte ? Là il n’y a pas de gestes barrières du tout, c’est comme ça qu’on attrape le virus…” s’est offusqué la chroniqueuse.

Très à l’aise, Bruno Henckes a alors répondu : “Les gens ont des masques, mais vous pouvez prendre une femme en levrette, avec un masque vous ne risquez pas de lui donner le virus…”.

Elisabeth Sall

Source: Lire L’Article Complet