Quotidien : léger malaise sur le plateau après une question de Yann Barthès à Ed Sheeran

Invité sur le plateau de Quotidien mardi 28 septembre, Ed Sheeran a eu droit à une petite parenthèse politique tandis que Yann Barthès lui a demandé son avis sur le Brexit et la situation actuelle en Grande-Bretagne. Provoquant un petit moment de malaise.

C’est ce que l’on appelle ne plus trop savoir où se mettre. Mardi 28 septembre, Yann Barthès recevait Ed Sheeran sur le plateau de Quotidien pour évoquer notamment la sortie prochaine de son nouvel album, mais aussi le grand changement dans sa vie personnelle : sa fille Lyra Antarctica Seaborn, née en septembre 2020. Mais alors que l’animateur de TMC multipliait les questions sur sa carrière, il a légèrement dévié du sujet pour évoquer le Brexit, ainsi que la situation actuelle en Grande-Bretagne qui est des plus inquiétante, tandis que le pays craint une pénurie d’essence, mais aussi de médicaments. En demandant son ressenti au chanteur, il a eu droit à une porte fermée, donnant même lieu à un léger malaise.

"J’essaye de ne pas me lancer dans la politique. Non… Personne ne veut entendre ce que j’ai à dire là-dessus", a ainsi botté en touche Ed Sheeran à l’évocation de cette question, tandis que Yann Barthès s’est empressé de lui demander "pourquoi ?". Étonné qu’on lui demande vraiment ce qu’il pense à ce sujet, le chanteur a fini par répondre cash. "J’aimerais rester européen. Je me sens encore européen, j’aurais aimé que l’Angleterre soit encore en Europe. C’est en tout cas mon point de vue", a-t-il ainsi précisé pour clore le sujet, avant d’évoquer ses tatouages.

Yann Barthès roi du malaise dans Quotidien

Tandis qu’il tient à ce que Quotidien reste une émission d’interview et non de débat, Yann Barthès aime parfois pousser ses invités dans leurs retranchements, au risque parfois de créer des malaises en plateau. Mais souvent, ces derniers sont causés par des petits lapsus étonnants lâchés lors de ses entretiens, qui ne laissent pas ses invités de marbres. Ainsi plus tôt au mois de septembre, il avait provoqué le malaise de François Ozon et Sophie Marceau venus présenter leur dernier film ensemble, Tout s’est bien passé. "Ça fait combien de temps que vous aviez envie de Sophie ?", avait-il ainsi demandé au réalisateur, avant de se rattraper en précisant "travailler". et François Ozon, loin d’être choqué, avait botté en touche.

Source: Lire L’Article Complet