Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux : Une pure réussite avec du coeur et des scènes d'action mémorables, notre critique

Que vaut Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, le dernier film des studios Marvel ? 

Après Black Widow qui a ouvert le bal au cinéma un peu plus tôt cet été, il est maintenant l’heure de découvrir un tout nouveau héros de la phase 4 du MCU grâce à Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux. Le film est visible dès aujourd’hui au cinéma, et on vous dit ce que l’on en a pensé.

Le synopsis de Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux

Après avoir échappé à son passé pendant des années, Shang-Chi va être forcé de faire face à sa destinée après qu’un évènement majeur le remette sur le chemin de ses origines.

Le casting de Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux

Du côté du du casting, vous pourrez retrouver Simu Liu dans le rôle titre de Shang-Chi. Face à lui, Tony Leung interprète son père, Wenwu, et l’actuel détenteur des mystiques Dix Anneaux. La petite soeur de notre héros, Xialing, est quant à elle jouée par l’actrice Meng’er Zhang, tandis que Ying Li, la mère de Shang-Chi, est interprétée par Fala Chen. Enfin, Awkwafina incarne Katy, la meilleure amie du jeune combattant. Vous pourrez également voir Michelle Yeoh dans le rôle de Ying Nan, la tante de Xialing et Shang-Chi.

Ce que l’on a aimé dans Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux

Avec Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, Marvel Studios signe un blockbuster réussi alliant tout ce qu’il faut d’épique, de fantastique, d’action et d’émotions pour permettre au public de s’évader dans un univers encore unique dans le MCU. Le spectacle est là en tout point, porté par des personnages auxquels il est difficile de ne pas s’attacher. Tous ont des points forts et du courage, mais ils n’en restent pas moins faillibles et imparfaits ce qui leur permet d’évoluer et de grandir au fil de l’histoire, de voir leurs convictions changer ou se fortifier. Des protagonistes qui n’auraient sans doute pas autant brillé à l’écran si ce n’était pas pour leurs talentueux interprètes. À commencer par Tony Leung, véritable légende du cinéma hongkongais, qui donne vie à un Wenwu magnétique et charismatique. Ce dernier est censé être l’antagoniste du film, mais il est difficile de le percevoir ainsi.

Il est en effet loin d’être personnage manichéen qui se contente uniquement de conquérir toutes les nations sur son passage. C’est aussi un homme amoureux, hanté par la mort de sa femme. Simu Liu n’est pas en reste dans le rôle de Shang-Chi, incarnant à merveille le dilemme intérieur de ce personnage aussi charmant que puissant, que l’on a déjà hâte de revoir dans un futur projet. On n’a d’ailleurs aucun mal à deviner qu’il trouvera une place de choix au sein des Avengers, et qu’il est plus que capable de sauver toute une nation si ce n’est l’univers. Il a cependant tendance à se faire voler la vedette par sa soeur Xialing, interprétée par l’actrice Meng’er Zhang. À partir du moment où elle fait son entrée en scène, sa présence est impossible à oublier.

S’il y a une chose que l’on a particulièrement adoré dans Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, ce sont les séquences de combat, avec une mention spéciale pour le dernier affrontement du film et son esthétique particulièrement plaisante à voir. Entre les chorégraphies, les lieux choisis et leur intensité, on irait même jusqu’à dire que le blockbuster offre certaines des meilleures scènes d’action de tout le MCU. Autre point positif à noter, le fait que les studios mettent vraiment en avant les origines chinoises du personnage, au point de même inclure de nombreux passages en mandarin. Les choses changent chez Marvel Studios, et il était temps. Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux est un film qui a du coeur, et qui même s’il aborde des thèmes déjà vus et revus à de maintes reprises dans le MCU, parvient à apporter quelque chose de différent.

Ce que l’on a moins aimé dans Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux

Vous l’avez compris, il y a plein de choses à aimer et adorer dans Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux. Cependant, tout n’est pas parfait et certains détails ne nous ont pas convaincus. Notamment le rôle joué par le faux Mandarin alias Trevor Slattery. Si on met de côté le fait qu’il soit incarné par Sir Ben Kingsley, son personnage semble parfois en décalage avec les autres protagonistes, et l’humour qui découle de sa présence ne fonctionne pas toujours. Il fait certes office de fan service à lui tout seul, mais on a trouvé qu’il était presque trop présent par rapport à la portée de ses actions sur l’histoire. Autre point de l’intrigue qui nous a laissés sur notre faim, le fait que Death Dealer, le très mystérieux garde du corps de Wenwu, n’ait joué qu’un toute petit rôle et n’ait pour ainsi dire pas du tout été ni introduit, ni vraiment utilisé. Il ne vous reste plus qu’à vous faire votre propre avis sur Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, qui pourrait d’ailleurs être suivi d’une suite si le succès est au rendez-vous.

Source: Lire L’Article Complet