Squid Game : Une série trop sexiste ?

Squid Game est le gros plus succès de l’année 2021, seulement quelques points viennent entacher la série. 

Squid Game est sans aucun doute la série de l’année, bien que quelques petites incohérences ont été aperçues. Drame, suspens et émotion, la série a tout pour plaire. Quelques points viennent entacher le succès de celle-ci, notamment le côté sexiste de la série. Entre les dialogues misogynes, les situations où les femmes sont délaissées ou encore la perte de crédibilité de celles-ci, Squid Game a encore quelques points à revoir. Attention, si vous n’avez pas encore terminé la série des spoilers vont suivre !

La première scène à laquelle on pense est celle où les joueurs et joueuses doivent se mettre en équipe de dix pour jouer. La première réflexion de Jang Deok-su est : « Choisis les gars qui te paraissent plus forts physiquement. », une femme aussi forte soit-elle ne sera jamais au niveau d’un homme, sans compter que Sang-Woo appuie ses propos dans la scène suivante en disant : « En général ce sont les hommes qui sont les plus forts sur l’ensemble des jeux. Ce sont nos vies que l’on risque là. » Les réflexions n’étant pas le plus gros problème, il aurait été intéressant que le jeu soit un jeu où la force ne soit pas nécessaire. La série donne raison aux personnages en proposant le jeu du tir à la corde. Durant cette scène, Han Mi-nyeo accentue le côté plus faible des femmes sur les jeux de force : « Je vous serai bien plus utile que ces fi-filles maigrichonnes. » De plus, pour l’équipe de Sang-Woo c’est le personnage le plus faible du groupe, le vieil homme, qui donne la stratégie à adopter, les femmes n’ont servi qu’à montrer la « faiblesse » du groupe sur le jeu. Elles ont été utilisées pour que le public se dise « mais comment vont-ils gagner ? ». En bref, les femmes sont montrées bien moins fortes que les hommes et ce point est accentué tout au long de l’épisode.

Ce n’est pas la seule scène que l’on peut noter. En effet, Han Mi-nyeo est perçue comme une femme totalement naïve, les erreurs de traduction de Squid Game ne plaident pas non plus en sa faveur. Pourtant présentée comme une femme intelligente au début (notamment grâce à sa stratégie pour gagner le jeu avec les biscuits), elle est décrédibilisée rapidement lorsqu’elle se rapproche de Jang Deok-su pour pouvoir survivre. Elle est vite sexualisée et ne sert d’ailleurs qu’à assouvir les désirs de cette brute puis se fait rapidement mettre de côté quand il n’a plus besoin d’elle. Son histoire et son personnage sont mis à l’écart pour laisser place à une femme totalement sous l’emprise de Jang Deok-su, ce qui entache le potentiel de Han Mi-nyeo. D’ailleurs, sa mort ne sert qu’à tuer Jang Deok-su et se venger de sa trahison. C’est une femme intelligente, il est presque certain qu’elle aurait pu trouver un autre moyen de le tuer tout en continuant les jeux, elle est mise dans l’ombre. Elle donne toute son énergie et son personnage ne tourne qu’autour du numéro 101, ce qui est dommage pour une femme qui avait l’air pleine de ruses et de ressources.

Pour finir, une scène montre la considération que les hommes ont pour les femmes tout au long de la série. En effet, Hwang Jun-ho, le policier à la recherche de son frère, se confronte à un soldat en lui demandant qui était l’homme qui n’avait qu’un seul rein qu’ils ont disséqué. Le soldat répond que c’était une femme avec comme preuve : « Avant qu’on l’ouvre, on s’est tous relayé pour se la faire. Tu crois qu’on aurait fait ça avec un homme ? » Au-delà de la belle preuve du respect que les hommes peuvent avoir entre eux, c’est totalement glauque et répugnant de justifier cela en annonçant avoir violé un cadavre. Les femmes, tout comme Han Mi-nyeo avec Jang Deok-su, ne servent qu’à avoir des relations sexuelles avec les hommes, même décédées elles ne sont utiles qu’à ça. Bien que la série Netflix soit un franc succès, il aurait pu être intéressant de développer un peu plus les personnages féminins et de leur donner une place plus importante. On sent qu’il y a une volonté de bien faire et d’offrir une importance à ces femmes, malheureusement, on tombe dans le cliché de la femme qui ne peut se débrouiller sans les hommes, qui est un être fragile et naïf. Ce qui est dommage dans une série où tous les personnages doivent être forts mentalement pour pouvoir survivre et où on ne peut compter que sur soi-même.

Source: Lire L’Article Complet