Stéphanie Durant maman : elle fond en larmes en racontant son accouchement

Stéphanie Durant est encore très émue lorsqu’elle évoque la naissance de son fils, Loann. Dimanche 31 octobre 2021, sur son compte Instagram, elle a trouvé le courage de revenir sur ce jour très compliqué pour elle.

Si Stéphanie Durant a fait la plus belle rencontre de sa vie le 20 octobre 2021, en donnant naissance à son fils, Loann, les heures qui ont précédées cet accouchement ont été très compliquées pour la star des Marseillais. En effet, comme elle l’a raconté en story de son compte Instagram, dimanche 31 octobre 2021, elle a beaucoup souffert. Il faut dire que la jeune maman a dû s’armer de patience pour rencontrer son fils. Déclenchée le 18 octobre, ce n’est que deux jours plus tard qu’il a décidé de pointer le bout de son nez. Si les premières heures qui ont suivi son déclenchement ont été plutôt faciles, les choses se sont accélérées lorsque sa poche des eaux a été percée. "Au final, ils me percent la poche des eaux donc autant vous dire que là, ça a été un peu compliqué", a-t-elle ainsi expliqué.

La jeune influenceuse avait de plus en plus de mal à gérer les contractions. "J’ai eu que des contractions en bas du dos, apparemment c’est les pires (…) J’ai eu mal", a-t-elle ainsi raconté les larmes aux yeux, sans doute encore sous le choc de la douleur qu’elle a pu ressentir. Une fois la péridurale posée, elle a enfin pu se reposer. Mais, le repos n’a pas duré longtemps puisqu’elle a très vite ressenti des douleurs du côté droit. "C’était horrible", s’est-elle souvenue. Cette douleur s’est ajoutée à son angoisse de voir le coeur de son bébé ralentir alors que son fils était en train de souffrir de l’accouchement.

Stéphanie Durant ne s’était pas préparée à accoucher par césarienne

Parce que la situation devenait critique pour la maman comme pour le bébé, les médecins ont pris la décision de la faire accoucher par césarienne. Un dénouement auquel Stéphanie Durant ne s’était pas du tout préparé. Si elle a eu peur, elle a tout oublié lorsqu’elle a entendu son fils poussé son premier cri. "D’un coup, je l’entends pleurer, et je pleure aussi", a-t-elle encore raconté.

Source: Lire L’Article Complet