TF1 signe sa plus faible audience historique pour un samedi soir avec Fifty/Fifty de Franck Dubosc

.a rediffusion du spectacle de Franck Dubosc n’a pas été aidée par les faibles audiences de “50′ inside” et du “20 Heures” sur TF1.

Le beau temps fait de l’ombre au petit écran et les week-ends sont rudes pour TF1 qui, depuis plusieurs semaines, se contente de la troisième place des audiences de prime time et dépasse péniblement la barre des 2 millions de téléspectateurs. Le dernier numéro de Qui veut gagner des millions avait à peine réuni 12% du public la semaine passée, et la rediffusion du divertissement d’Arthur Les Touristes la veille, vendredi 31 juillet, n’avait pas fait mieux. Ce vendredi 7 août, Cuisine impossible a signé un score inquiétant avec 1,56 million de téléspectateurs en moyenne à partir de 21h05 et seulement 9.6% de parts de marché.

Hier, samedi 8 août, 50′ inside et le 20 Heures d’Audrey Crespo-Mara ont signé leur plus faible audience de l’été (le magazine de Nikos Aliagas a même été doublé par M6, se plaçant donc 4ème des audiences seulement, ndlr), tandis que France 2 et France 3 dominaient solidement et largement avec N’oubliez pas les paroles et le 19/20.

À lire également

Franck Dubosc revient sur l’échec d’All Inclusive : “On ne l’a pas assez travaillé”

Un contexte qui n’a pas aidé TF1 à briller avec la rediffusion de Fifty/Fifty, le seul en scène de Franck Dubosc, d’autant plus que la première diffusion du spectacle était récente puisqu’elle date de janvier dernier ! En plus d’être programmé en face de Fort Boyard, qui fait les beaux jours de France 2 l’été, l’humoriste avait été mis en compétition avec lui-même ! En effet, M6 diffusait Fiston, où Franck Dubsoc donne la réplique à Kev Adams. Avec 1,34 million de téléspectateurs, la Six s’est trouvée derrière France 3 et France 2. Mais la rediffusion de Fifty/Fifty sur TF1 n’a été suivie que par 1,07 million de personnes, soit à peine 6.8% du public. Un triste record pour la Une qui n’avait jamais été aussi bas un samedi en prime time.

Voir Fifty/Fifty en replay

Nicolas Perron

Source: Lire L’Article Complet