Titanic : la théorie surprenante autour de Jack Dawson

Près de vingt-trois ans après sa sortie en salles, “Titanic” de James Cameron continue de passionner des millions de spectateurs, comme cet internaute mexicain qui a partagé sa folle théorie sur le personnage culte joué par Leonardo DiCaprio.

Tout a déjà été dit sur Titanic, le chef-d’oeuvre épique de James Cameron. Ou presque. Depuis sa sortie, en janvier 1998, le film a pulvérisé tous les records possibles et imaginables. Encore aujourd’hui, il continue de déchaîner les passions, au point même d’échauffer les esprits autour de débats en tout genre. Le premier repose sur l’éternelle question : “Y avait-il de la place pour deux sur la porte qui flotte ?“. Un sujet sensible pour certains, devenu barbant pour d’autres, qui continue de faire l’objet de schémas et de calculs mathématiques saugrenus sur la Toile. Du côté des théories, Titanic a longtemps stimulé l’imagination débordante d’une poignée de spectateurs, plutôt amateurs de science-fiction, qui faisaient de Jack Dawson un voyageur venu du futur pour sauver son âme sœur, Rose, de sa tentative du suicide.

La dernière théorie en date provient d’un internaute mexicain. Ce dernier explique, dans une série de tweets publiés en espagnol début juillet, que Jack ne serait que le fruit de l’imagination de la riche passagère, survivante de la tragédie. Le tout, avec arguments et preuves à l’appui, de quoi rendre son interprétation plutôt plausible. Explications.

Pour comprendre cette théorie, il faut commencer par les anachronismes. Alors que les deux héros du film se promènent sur le pont du bateau le lendemain de leur rencontre, Jack partage quelques souvenirs de son enfance avec Rose, comme les séances de pêche sous la glace avec son père, sur le lac Wissota, dans l’État du Wisconsin. Or le lac Wissota n’a été créé qu’en 1917, cinq ans après la catastrophe, grâce à la construction d’un barrage hydro-électrique sur la rivière de Chippewa Falls. Nouvel exemple, lorsque Jack promet à Rose de l’emmener sur les montagnes russes de la baie de Santa Monica. Pourtant, cette attraction n’a été installée que quatre ans plus tard, en 1916. L’internaute s’étonne que James Cameron, très connu pour son souci du détail et son perfectionnisme, fasse autant d’erreurs autour du personnage incarné par Leonardo DiCaprio.

Fantasmer pour mieux survivre ?

Rose aurait-elle fabriqué un souvenir heureux de toutes pièces pour surmonter le traumatisme du drame ? Il arrive que des personnes victimes de stress post-traumatique utilisent des méchanismes pour mieux se protéger. C’est ce qu’explique l’auteur de cette théorie qui rappelle que toute l’histoire est racontée du point de vue de la vieille femme. Cette dernière détaille même des moments où elle n’était pas physiquement présente, comme les échanges entre les membres de l’équipage, ou encore ceux entre Cal et Jack,. Il est, par ailleurs, impossible de vérifier si celui-ci a réellement mis les pieds sur le Titanic puisqu’il a gagné son billet, qui était au nom d’une autre personne, lors d’une partie de poker. Quant aux personnages qui auraient pu l’avoir rencontré, beaucoup sont morts lorsque Rose sort du silence, comme “l’insubmersible Molly Brown“, jouée par Kathy Bates. À la fin du film, l‘héroïne elle-même explique qu’à défaut d’avoir une photo, son grand amour “n’existe plus que dans [sa] mémoire“. 

Seul ombre au tableau : le dessin de Rose réalisé par le jeune artiste, seul preuve de son passage sur le paquebot. Dans sa démonstration, l’internaute commet une erreur en affirmant que le portrait n’est pas signé par Jack et qu’il aurait pu être réalisé par n’importe qui. Or, on trouve bien les initiales “J. D.” en bas à droite de lœuvre. Si la théorie permet de voir le film d’une autre façon, libre à chacun de faire sa propre interprétation. Quant à James Cameron, pas sûr qu’il adhère totalement au concept.

Découvrez, à cette occasion, l’épisode de The Big Fan Theory sur “Titanic” :

Source: Lire L’Article Complet